Actu
Eva Coutaz, directrice d’Harmonia Mundi, meurt à 77 ans

Eva Coutaz, directrice d’Harmonia Mundi, meurt à 77 ans

29 janvier 2021 | PAR Salome Helgoule Vallot

Elle a dirigé pendant trente années le plus grand label indépendant français, Harmonia Mundi. Eva Coutaz est décédée le 26 Janvier à Arles. 

Fondé en 1958 par Bernard Coutaz, Harmonia Mundi commence avec l’enregistrement d’orgues historiques françaises et plus largement européennes. L’année 1968 marque un tournant pour le label : Bernard Coutaz rencontre le contre-ténor Alfred Deller et en fait sa première vedette. A partir de là, Harmonia Mundi étend son influence en agrandissant son répertoire à la musique contemporaine et ancienne. 

Eva Coutaz commencera comme attachée de presse en 1972, avant de devenir une figure éminente de l’industrie musicale. Elle  sera celle qui accompagnera vers la réussite et la prospérité trois membres historiques du label : les « baroqueux » René Jacob, William Christie et Philippe Herreweghe. Elle signera des contrats avec des artistes de tout horizon : Sébastien Daucé, Raphaël Pichon ou encore Jean-Guihen Queyras. Dans les années 2000, elle décidera même d’accueillir le claveciniste et pianofortiste Andreas Staier et le baryton Matthias Goerne, lâchés par leurs labels. 

En 2010, elle est nommée PDG de Harmonia Mundi après le décès de son mari. Mais les affaires vont mal pour le label, qui manque la transition numérique et qui se voit dans l’obligation de fermer 15 boutiques Harmonia Mundi. En 2015, Eva Coutaz revend la maison au label belge PIAS. Elle reste consultante une année puis prend sa retraite, mais restera toujours proche des bureaux de Harmonia Mundi qui se trouvent également à Arles. « Durant près de 30 ans, elle a dirigé et développé Harmonia Mundi avec passion, et nous lui en sommes infiniment reconnaissants » écrit Harmonia Mundi en hommage à celle qui voua sa vie personnelle et professionnelle à l’épanouissement du label. 

Crédits Visuels : Laetita Larralde 

« La Nuée » et « Teddy », deux films de genre français en compétition à Gérardmer
Gérardmer 2021 : « Aquariens » et « Sous la mousse », quand l’eau (re)devient terrifiante
Salome Helgoule Vallot

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture