Actu
Erdogan, Néron turc ?

Erdogan, Néron turc ?

02 septembre 2016 | PAR David Rofé-Sarfati

Dimanche 28 août, le Devlet Tiyatrolar, l’autorité de gestion des théâtres turcs, a retiré du calendrier toutes les représentations des auteurs non-nationaux : Finis donc Shakespeare, Tchekhov, Racine ou encore Goldoni.

La Direction générale des Théâtres de l’Etat, a annoncé dimanche que seules les pièces nationales seront jouées cette année en vue de renforcer les sentiments nationalistes, conservateurs et patriotiques du peuple (sic). Les théâtres d’Etat ouvriront la saison avec la devise « Les théâtres de la Turquie soulèvent le rideau sur des pièces turques ». Et certaines pièces turques ne seront pas mises en scène cette année. Des célèbres productions turques de Shakespeare «Roméo et Juliette », « Hamlet », « Macbeth » ne seront pas autorisées dans les salles de l’Etat. La nouvelle administration des théâtres d’Etat essaie par ailleurs de licencier des centaines d’acteurs de l’institution publique. Une liste de noms de dissidents est déjà prête.

Plût aux dieux que ce fût le dernier de ses crimes ! (fin de Britannicus de Jean Racine)

[Mostra, Jour 2] Les grands sont là
Gagnez 3 exemplaires du dernier roman d’Emmanuel Venet, « Marcher droit, tourner en rond »
David Rofé-Sarfati
David Rofé-Sarfati est Psychanalyste, membre praticien d'Espace Analytique. Il se passionne pour le théâtre et anime un collectif de psychanalystes autour de l'art dramatique www.LautreScene.org. Il est membre de l'APCTMD, association de la Critique, collège Théâtre.

One thought on “Erdogan, Néron turc ?”

Commentaire(s)

  • Quentin

    Je vois cette information relayée partout… sauf sur les médias traditionnels. Pourriez-vous me dire quelles sont vos sources?

    septembre 5, 2016 at 20 h 33 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *