Actu
Elisa Tovati s’explique sur la vidéo de son pétage de plombs

Elisa Tovati s’explique sur la vidéo de son pétage de plombs

16 juillet 2019 | PAR ines arrom

Il y a quelques jours, une vidéo amateur de la chanteuse française Elisa Tovati faisant une grosse crise de colère dans un restaurant parisien faisait le tour de la toile. L’artiste sort enfin de son silence et explique sur ce qu’il s’est réellement passé. 

 

« Allez vous faire f**tre avec votre musique de m*rde, moi j’ai donné ma vie pour la musique ». Ce sont les mots que scandait en larmes la chanteuse dans ce restaurant du 8e arrondissement. Sur la vidéo de, ce qui semble être, un client du restaurant, on voit la jeune femme prise d’un excès de colère après que sa maison de disque lui annonce la rupture de leur contrat. Rapidement, les internautes ont crié à la mise en scène tant les images sont violentes. Le doute a plané quelques jours jusqu’à ce que la chanteuse décide enfin de s’exprimer sur le sujet. 

 

 

 

Il s’agissait bien d’une mise en scène de l’artiste pour son nouveau clip « La machine ». « Nous étions en fait en train de tourner mon nouveau clip dans ce restaurant », a-t-elle affirmé au quotidien francilien. « Dans la chanson ‘La Machine’, je dénonce la brutalité avec laquelle les artistes sont parfois traités. Comme des produits de consommation. En ce moment, quand tu fais de la chanson française ou de la variété, que tu as dépassé les quarante ans, surtout une femme, les médias, les réseaux sociaux et parfois les maisons de disques te font comprendre que tu as dépassé la date de péremption. […] Je voulais que ce clip soit aussi violent que cette réalité, pour marquer les esprits. J’ai pété les plombs pour tous les artistes qui n’osent pas le faire », a-t-elle ajouté. 

 

Elle s’est officiellement exprimée publiquement sur Twitter, là où le buzz de sa vidéo est née. 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici le clip pour lequel ces images ont été tournées. 

 

 

Visuel : Capture d’écran du clip La Machine, © 2019 Jo & Co sous licence exclusive Capitol Music France

Aubusson annonce la fin du projet Tolkien pour 2021
Surendetté, Luc Besson se fait racheter par le groupe américain Vine
ines arrom

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *