Actu
Du changement pour la Comédie de Caen

Du changement pour la Comédie de Caen

11 décembre 2014 | PAR Marie-Lucie Walch

Martial Di Fonzo Bo a été nommé hier soir pour succéder à  Jean Lambert-Wild  par la ministre de la Culture. Un tournant radical pour le Centre Dramatique National de Normandie.

martial di fonzo

Le metteur en scène d’origine argentine est connu pour sa large palette de pratique artistique, allant du théâtre au cinéma (il est le Picasso de Woody Allen dans son Midnight in Paris) en passant par la musique. Il met ainsi en scène des opéras, comme le Cosi fan tutte de Mozart, et un spectacle musical,  Rosa la Rouge, pour lequel un CD des chansons de la pièce est sorti. Avec autant de cordes à son arc, il n’a pu que  convaincre le jury au cours de l’audition décisive qui se tenait lundi 8 décembre au théâtre d’Hérouville. Martial di Fonzo Bo n’est pas en reste de reconnaissance artistique. A 46 ans, il a reçu moultes récompenses, dont celle en 2004, du Meilleur acteur de l’année. En le plaçant à la tête du CND normand, les instances culturelles ont choisi une orientation davantage centrée sur un partage des tâches, ce qui, précisément, est le point fort du nouveau directeur. Habitué à travailler en groupe, il avait fondé son propre collectif, « Les Lucioles« , avec des comédiens issus comme lui du Centre Européen théâtral et chorégraphique (TnB). Il a également travaillé à la mise en scène aux côtés d’auteurs, telle que Elise Vigier avec laquelle il avait monté L’entêtement et Paranoïa pour le Festival d’Avignon 2011. Cette dernière se trouve d’ailleurs dans la liste des 6 artistes qui viendront l’assister dans ses responsabilités à Caen, dans le cadre du projet  de « mutualisation » du théâtre. David Lescot (auteur), Lucie Berelowitsch (metteure en scène), Guillermo Pisani (auteur), Pierre Maillet (comédien) et Laëtitia Guédon (metteure en scène, comédienne)  compteront parmi les membres permanents. Il débutera ses nouvelles fonctions de manière officielle le 1er janvier 2015.

« Un américain à Paris » : liberté, brio et beauté au programme de la création du Châtelet
La vente en ligne s’étend à Twitter
Marie-Lucie Walch

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture