Actu
Décès du peintre Pierre Soulages

Décès du peintre Pierre Soulages

27 octobre 2022 | PAR Julie Viers

Dans la nuit du 25 au 26 octobre 2022, celui qui rendait le noir lumineux s’est éteint à l’hôpital de Nîmes. Le peintre Pierre Soulages est décédé à l’âge de 102 ans. 

Un goût pour l’art dès l’enfance

Né le 24 décembre 1919 à Rodez, Pierre Soulages appartient à une famille d’artistes. Durant son enfance il découvre la préhistoire avec ses dolmens et ses grottes. Cela marquera son art. Il refuse d’entrer à l’école des Beaux-Arts de Paris alors qu’il y avait été reçu car il trouve les cours médiocres. Pierre Soulages aime la modernité qu’il observe à la galerie de Paul Rosenberg. Il aime les oeuvres de Paul Cézanne, de Pablo Picasso. Il approfondira ses connaissances sur le sujet aux cotés de Joseph Delteil. Les expositions d’art dégénéré pendant la Seconde Guerre mondiale lui permettront de découvrir Max Ernst et Salvador Dali. 

Les débuts dans l’art 

En 1947, Pierre Soulages est refusé au Salon. Il expose alors au Salon des surindépendants. Ses oeuvres sont très novatrices autant du point de vue de la forme que de la couleur. En effet, il empreinte aux teintes sombres, ocres, rouges et noires des grottes préhistoriques. Ses toiles sont remarquées néanmoins par quelques artistes avec lesquels il se lie d’amitié tel que Francis Picabia ou encore Hans Hartung. 

Le noir comme source de lumière

En 1967, Pierre Soulages abandonne la couleur et invente ce qu’il nommera plus tard l’ « outrenoir ». Ce n’est pas une couleur monochromatique comme l’est l’IKB, le Bleu Klein, mais au contraire c’est une variation de la couleur en fonction de la lumière, de l’angle du spectateur. Pierre Soulages connait alors un immense succès international. En 2014 un musée consacré à son oeuvre ouvre dans sa ville natale, Rodez. Pour célébrer son centenaire, une exposition est organisée au musée du Louvre et le couronne comme la star internationale de l’outrenoir. 

« Un jour je peignais, le noir avait envahi toute la surface de la toile, sans formes, sans contrastes, sans transparences. Dans cet extrême j’ai vu en quelque sorte la négation du noir. Les différences de texture réfléchissaient plus ou moins faiblement la lumière et du sombre émanait une clarté, une lumière picturale, dont le pouvoir émotionnel particulier animait mon désir de peindre. Mon instrument n’était plus le noir, mais cette lumière secrète venue du noir. »

Découvrir l’oeuvre de Pierre Soulages

Aujourd’hui pour admirer l’oeuvre de cet artiste il faut aller à Conques. En effet, en 1987 il a réalisé  les vitraux de l’abbaye Saint Foy de Conques de cette ville. Enfant il avait eu un choc dans ce lieu et cela avait provoqué sa vocation de peintre. Dans un entretient donné à la BNF en 2001 il avait dit « C’est là, je peux le dire, que tout jeune j’ai décidé que l’art serait la chose la plus importante de ma vie ». Vous pouvez également aller au musée Pierre Soulages à Rodez. Le Centre Pompidou et le Musée Fabre possèdent également quelques toiles de l’artiste. 

 

Sainte Foy de Conques

 

Visuel 1 : NVP3D ©Creative Commons – Wikipédia

Visuel 2 : Exposition Soulages au Louvre 2019 Salon-carré©musée du Louvre Antoine Mongodin ©ADAGP-Paris-2019.

Visuel 3 : Elliesram13 ©Creative Commons – Wikipédia

Au Trianon, Youssoupha enflamme la scène lors de son « Nepture Tour » !
Agenda des vernissages de la semaine du 27 octobre
Julie Viers

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture
Registration