Actu
Décès de Belle du Berry : Paris Combo perd sa voix

Décès de Belle du Berry : Paris Combo perd sa voix

13 août 2020 | PAR Alice Martinot-Lagarde

Emportée par un cancer, la chanteuse Belle du Berry, qui menait le groupe Paris Combo, est subitement décédée dans la nuit de lundi à mardi, à l’âge de 54 ans. 

Belle du Berry, de son vrai nom Bénédicte Grimault, est née en 1966 à Bourges et choisi son nom de scène en référence à la région dans laquelle elle à grandit, le Berry. Après ses études de cinéma à Paris, elle commence sa carrière de musicienne en jouant de la grosse caisse aux côtés des Endimanchés, groupe français qui surfe sur le succès de la scène alternative punk arty à la fin des années 1980. En 1992, elle travaille avec le chorégraphe Philippe Découflé sur les ballets des cérémonies des Jeux olympiques d’Albertville. 

L’aventure Paris Combo

C’est à cette époque qu’elle fait la connaissance du batteur François Jeannin et de Potzi, guitariste de jazz au style manouche, qui feront plus tard partie de Paris Combo, et qu’elle commence à se produire sur des petites scène parisiennes et des cabarets. En 1995, rejoins par David Lewis, ancien compagnon de scène d’Arthur H et Manu Dibango, au piano et à la trompette, et par le contrebassiste, Manohisoa Razanajato, ils forment alors le groupe Paris Combo. Celui-ci tient son nom des petites formations de jazz que l’on appelait « combo » dans les années 1930.  

En 1999, le groupe acquiert une certaine renommée grâce à l’album Living Room, disque d’or vendu à plus de 500 000 exemplaires. Ils sont aussi nommés aux Victoires de la musique en 2000 dans la catégorie « Révélation ». Salués par la critique, ils se font connaitre du grand public et enchaînent les concerts en France et à l’international. Le groupe est notamment remarqué par la presse américaine qui aime leur style éclectique et joue jusqu’au Brésil et en Australie. En dix ans, ils produisent quatre albums et connaissent un certain succès dans les années 2000. 

Invité à se produire au fameux Hollywood Bowl de Los Angeles, le groupe se reforme en 2011 après une pause de 5 ans. Ils enregistrent leur cinquième album et reprennent les tournées. Accro à la scène, ils font plus de 250 concerts entre 2012 et 2016. Leur dernier disque Tako Tsubo, sorti en 2017, est cependant moins remarqué que leurs précédents. La passion ne s’évanouit pas au fur et à mesure des années. Paris Combo vient de terminer l’enregistrement de nouvelles créations musicales que l’on pourra probablement découvrir bientôt. 

Le groupe perd sa voix

Groupe inclassable qui mixte plusieurs styles, Paris Combo peut se placer à mi-chemin entre le jazz et la variété française rétro, avec une touche de musique gitane. Belle du Berry était la voix emblématique du groupe. Autrice et compositrice, elle écrivait aussi pour d’autres artistes, comme pour Lokua Kanza, Nathalie Doco ou encore Billie. 

Mercredi, le groupe a annoncé le décès de Belle du Berry, dans la nuit du lundi 10 au mardi 11 août, à l’hôpital du Kremlin Bicêtre à Paris. Elle a été « emportée de façon subite par un cancer », précise le communiqué. 

 

Visuel : Paris Combo Kiev 2012 © ALERua

Les expositions de la semaine au frais dans les galeries et les musées
Comprendre les Etats-Unis à l’heure de l’élection présidentielle
Alice Martinot-Lagarde

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *