Actu
Coronavirus : pas de concerts avant 2021 ?

Coronavirus : pas de concerts avant 2021 ?

14 avril 2020 | PAR Clémence Varène

Hier soir, le Président Emmanuel Macron annonçait une sortie progressive du confinement à partir du 11 mai. Dès cette date, des informations arriveront petit à petit concernant la réouverture des lieux publics (hors crèches, écoles et lycées dont la réouverture sera prioritaire). Si certains espèrent rapidement un retour total à la normal, des experts indiquent malheureusement des choses différentes.

Le Docteur Ezekiel « Zeke » Emanuel, conseiller spécial du directeur général de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), a déclaré au New York Times qu’il pensait impossible un retour à la normal avant fin 2021. Il est pour lui improbable que des salles de concerts et des festivals continuent de simplement repousser des dates à plus tard dans l’été. En effet, ces regroupements de personnes sont souvent énormes, les concerts dans des salles fermées en plus, pouvant ainsi générer une circulation massive du virus, si celui-ci est toujours trop présent. Il inclue même certains restaurants dans ces réflexions, ceux où espacer les tables par exemple est impossible.

Pour étayer son propos, le Docteur Emanuel se réfère à Hong Kong, ou à la Chine, ou un déconfinement et un retour à la normale trop rapides ont entraîné une nouvelle propagation de l’épidémie, et par la suite un nouveau confinement partiel. Pour lui, une réouverture complète avant disparition du virus ne sera possible que lorsque nous aurons les moyens nécessaire pour tester et traiter rapidement les personnes infectées. Ainsi, cette date de fin 2021 pourrait correspondre à l’arrivée d’un vaccin contre le virus. Cette solution minimiserait les risques, et éviterait le retour d’un confinement général.

Si ce message s’adresse à l’ensemble de la population mondiale, il vise en particulier les Américains, qui, pour beaucoup d’experts, ne semblent pas prendre la mesure de la pandémie que nous traversons actuellement, et ce qu’elle implique. L’administration du pays elle-même n’a pour l’instant étudié l’évolution du virus que sur une durée très réduite, bien inférieure aux prévisions. Dans d’autres régions du monde, certains festivals ont d’ors et déjà reporté leurs prochaines éditions à l’année prochaine, sans même considéré un report. En France, c’est par exemple le cas des rencontres chorégraphiques de Seine Saint Denis, du Printemps des Comédiens, ou encore du Festival d’Avignon. Dans les prochaines semaines, de nouveaux événements pourraient bien sûr annoncer des mesures similaires. 

Visuel : CC

Le 74e Festival d’Avignon n’aura pas lieu
« Un divan à Tunis » un premier film qui fait voyager la psychanalyse dans le sillage de Golshifteh Farahani
Clémence Varène

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *