Actu
Cinquantenaire de la disparition de Jean Cocteau

Cinquantenaire de la disparition de Jean Cocteau

14 octobre 2013 | PAR Mélanie Taverny

cocteau

Cela fait déjà 50 ans que Jean Cocteau nous a quittés (11 octobre 1963). A la fois poète, graphiste, dramaturge, dessinateur et cinéaste, l’homme aux multiples facettes laisse encore aujourd’hui un vide dans nos vies culturelles. C’est donc à cette occasion que l’on peut retrouver de nombreux événements liés au cinquantenaire de sa disparition à ne pas rater.

Pour les cinéphiles, on vous donne rendez-vous à la Cinémathèque française à l’occasion d’une rétrospective jusqu’au 22 novembre 2013. Scénariste, cinéaste et acteur, cette rétrospective retrace son parcours en tant que poète qui a écrit ou adapté de nombreux écrits pour les salles noires pour ainsi démontrer l’union du cinéma et de la poésie. Derrière ou devant la caméra, retrouvez certaines de ses œuvres comme Orphée, L’aigle à deux têtes ou encore Les enfants terribles. La cinémathèque vous donne aussi l’occasion de venir voir des reportages et des courts métrages sur sa vie, son œuvre. Découvrez le calendrier des projections ici.

On vous donne par ailleurs rendez-vous au Musée du Cinéma de la cinémathèque jusqu’au 9 février 2014 pour venir découvrir les affiches, scénarios, dessins, photographies et bien d’autres choses que Cocteau nous a laissé dont la célèbre robe dessinée par Marcel Escoffier pour La Belle et la Bête. Ces collections témoignent aussi des activités critiques de Cocteau et de son implication dans diverses manifestations comme le Festival de Cannes où il fut à plusieurs reprises Président du jury puis Président d’honneur.

Pour les passionnés de littérature, les éditions Michel de Maule publient le 18 octobre 2013, La Croisière aux émeraudes, un ouvrage inédit du romancier dans un coffret qui comprend une version transcrite et manuscrite du texte. Cet ouvrage relate la parcours d’une croisière pour retrouver un mystérieux coffre d’émeraudes, autour d’une marquise qui se prétend capitaine car elle n’approuve pas la quête de son mari…Ce conte entre fiction et réalité prend le lecteur à partie et l’entraine dans un autre monde.

Incontournable, la maison Jean Cocteau à Milly-la-fôret (Essonne) expose une centaine d’oeuvres de l’artiste au premier étage de sa demeure milliacoise de 14h à 19h. Certains thèmes qui lui sont chers sont évoqués et illustrés par des portraits, des scènes de vie ou encore des photos. Découvrez l’antre et la vie de Cocteau par sa dernière demeure, mais aussi par ses œuvres. Toutes les informations ici.

Le Musée des Lettres et Manuscrits rend hommage à Cocteau à travers une exposition intitulée «Jean Cocteau, le Magnifique. Les miroirs d’un poète» présentant plus de 150 manuscrits et lettres autographes, ouvrages illustrés, dessins, affiches…C’est donc l’occasion pour nous spectateurs de passer de l’autre coté du miroir, objet phare de la mythologie personnelle de Jean Cocteau et découvrir sa personnalité et toute ses différentes facettes, du romancier, au dessinateur en passant par le cinéaste. Vous avez donc du 11 octobre au 23 février 2014 pour venir découvrir ou redécouvrir l’univers de Cocteau dans le 7ème arrondissement.

Il n’y a pas d’heure et de moments particuliers pour retrouver en Replay, la soirée Cocteau qu’Arte a diffusé hier soir en hommage au cinéaste avec l’un de ses plus beau films et avec un documentaire qui revient sur sa relation passionnée avec son ephèbe Jean Marais. Découvrez ou redécouvrez son conte fantastique sur l’amour et la mort La Belle et la Bête (1946) écrit spécialement pour Jean Marais. Et le documentaire Cocteau Marais- un couple mythique qui dresse un portrait intime du couple légendaire et controversé.

Enfin d’une adaptation à une autre, la comédie musicale La Belle et la Bête au théâtre Mogador qui reprend le mythe de Cocteau est à découvrir à partir du 24 octobre 2014. Après treize années de succès à Broadway, ce spectacle revient à Paris sous l’égide d’un hommage à Cocteau même si il est directement adapté d’un Disney. D’adaptation en adaptation, l’esprit et le souvenir de Cocteau persiste et s’affirme tout de même. Retrouvez toutes les informations ici.

Visuel : (c) Photographie Jean Cocteau

Gagnez 10×2 places pour la soirée « Popcorn Records » au Showcase le 19.10
Lush : Des cosmétiques frais faits maison…Miam!
Mélanie Taverny

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *