Actu
Christophe Rauck succède à Philippe Quesne aux Amandiers

Christophe Rauck succède à Philippe Quesne aux Amandiers

28 août 2020 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Dans le grand mercato culturel de l’été le suspense était intense concernant la direction du CDN de Nanterre, et c’est donc l’ancien directeur du Théâtre du Nord qui hérite de ce lieu mythique.

Par communiqué, le service de presse du Ministère de la Culture informe : « Christophe Rauck prendra ses fonctions le 1er janvier 2021, succédant à Philippe Quesne, qui poursuivra en compagnie son parcours artistique d’excellence. Roselyne Bachelot-Narquin salue « l’engagement sans faille de Philippe Quesne auprès de tous les publics, notamment jeunes, pour leur faire partager le plaisir du théâtre sous toutes ses formes ».

L’expérience de Christophe Rauck n’est plus à faire. Directeur, à partir de 2008, du Théâtre Gérard Philipe, Centre dramatique national de Saint-Denis, il avait laissé derrière lui un théâtre vivant, fraîchement rénové, offrant à son successeur des possibilités scéniques jusque là impossibles.
Son travail auprès de la collectivité avait permis une diversification des publics et un accès à l’Opéra. Il aura osé aller loin, proposant en (ré)ouverture du théâtre un superbe Retour d’Ulysse dans sa patrie. Son travail aura été celui de la mixité, faisant se rencontrer textes du XVIIe siècle, tel Iphis et Iante et quelques jours plus tard, Les Barbares, un spectacle de performances d’une jeune troupe.

Ces axes de travail se sont retrouvés, dès 2014, au Théâtre du Nord avec un fort accent porté sur l’école du Nord qui s’avère être actuellement l’une des meilleures formations aux métiers du spectacle vivant. En témoigne l’adaptation de Retour au Pays Lointain, de Lagarce au Festival d’Avignon 2018. Pour Rauck, l’existence d’une école est primordiale ; il nous le confiait en 2015 : « une école  rattachée à un Centre Dramatique National, cela devrait être la normalité. La saison, le partenariat avec les artistes associés, tout est en lien avec l ‘école. Et le CDN est nourri par l’école. L’école dynamise le CDN, elle amène une autre façon de penser le théâtre. »

À Nanterre, il faudra faire avec un héritage lourd : Chereau bien sûr qui a été, avec Tasca, le premier directeur du tout nouveau CDN et Philippe Quesne qui en a fait ces dernières années un lieu de référence pour les formes les plus expérimentales. Mais surtout, c’est face à une ruine que Rauck devra penser sa saison puisque des travaux dantesques vont commencer lui imposant un ancrage territorial au delà des murs du Théâtre.

Visuel : @ Julien Gosselin

 

À Paris, la directrice du Théâtre du Châtelet, Ruth Mackenzie, a été écartée
Le Théâtre du Peuple réinvente en beauté la fin de l’été avec « Notre besoin de consolation est impossible à rassasier »
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *