Actu
Carla Bruni-Sarkozy au coeur de la tourmente

Carla Bruni-Sarkozy au coeur de la tourmente

30 juillet 2013 | PAR Bastien Stisi

410 000 euros : c’est le prix pharamineux qu’aurait coûté l’élaboration du site de l’ex-Première Dame Carla Bruni-Sarkozy carlabrunysarkozy.org, qui assurait la communication de la femme de Nicolas Sarkozy entre 2011 et 2012. Une pétition, déjà signée par plus de 80 000 internautes, lui réclame de rendre cet argent aux Français…

Et si Carla Bruni-Sarkozy était bien en train de devenir une Marie-Antoinette 2.0, qui cristalliserait à elle seule les rancoeurs les plus viscéralement enfouies des Français ? Pas question ici d’un collier acheté à un prix exorbitant, ni de brioche ou de pain qu’on proposerait avec hauteur et dédain à une foule affamée, mais du site internet spécialement dédié à la communication de l’ancienne Première Dame de France.

L’affaire a débuté le 15 juillet dernier, à l’occasion d’un rapport sur la gestion de l’Elysée publié par la Cour des comptes, qui dénonçait l’utilisation de 410 000 euros à la charge de la présidence pour le site en question. Plus encore que la somme déversée pour le site, qui bénéficierait à ce prix-là d’une expertise technique de très haut vol (on estime en moyenne à 20.000 euros la constitution d’un site web dit « classique » comme c’est le cas pour celui-ci…), c’est bien sa provenance supposée publique qui pose problème. On évoque même la possibilité que ce soit la Fondation Carla Bruni-Sarkozy qui ait bénéficié de cet argent.

La pétition, hébergée sur la plateforme Change.org depuis jeudi, exige le reversement des 410 000 euros « à des associations caritatives qui oeuvrent pour les plus démunis », et a déjà recueilli près de 87 000 signatures.

Par la voix de son avocat Mr Richard Malka, la chanteuse a tenu à réagir : « Madame Carla Bruni-Sarkozy se réserve de poursuivre tout propos qui porterait atteinte à son honneur dès lors qu’il serait imputé à la fondation qui porte son nom d’avoir bénéficié de financements qui n’ont jamais existé ». Il affirme que le site « a cessé d’exister en mai 2012 » et que la fondation caritative ne peut être suspectée d’avoir bénéficié du « moindre centime » en provenance de fonds publics. Si le site existe pourtant toujours, il ne concerne désormais plus que les informations relatives à la Fondation Carla Bruni-Sarkozy.

Du côté des pétitionnistes et de son initiateur, et en réaction à la menace de plainte formulée par l’avocat, on affirme simplement être désireux de la transparence la plus légitime qu’il soit : « Les pétitionnaires et moi-même voulons savoir où est passé cet argent, comme c’est le droit de tout citoyen face à une dépense d’argent public. Nous sommes toujours ouverts à une discussion sur le fond avec madame Carla Bruni Sarkozy. Nous avons hâte qu’elle fasse toute la transparence sur ces dépenses. » 

Visuel : (c) creative commons

Gagnez 5×2 places pour la soirée CLUB CULTURE : ALEX DAVIS, ROMAIN PLAY & TIBO’Z au Showcase le 10 août
Voir et revoir les spectacles du festival d’Avignon à Paris
Bastien Stisi
Journaliste musique. Contact : [email protected] / www.twitter.com/BastienStisi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *