Actu
Cabu s’en est allé

Cabu s’en est allé

07 janvier 2015 | PAR Audrey Altimare

En décembre dernier, Jean Cabut 76 ans, publiait son nouveau livre, L’Intégral Beauf. Ce personnage emblématique d’un Français moyen râleur a fait la gloire du dessinateur. Mercredi 7 janvier à midi, Cabu est mort, tué dans l’attaque terroriste contre la rédaction de Charlie Hebdo qui a fait 12 morts.

Jean Cabut, plus connu sous le surnom de Cabu, faisait partie de la grande lignée des dessinateurs politiques français. Ses premières illustrations paraissent dans la presse dès 1954. En 1960, le caricaturiste intègre l’équipe d’Hara-Kiri et à l’interdiction du journal en 1970, il commencera à collaborer avec Charlie Mensuel puis Charlie Hebdo.

En 2006, le caricaturiste est devenu le directeur artistique du journal satirique, tout en contribuant à l’écriture du Canard Enchaîné. Parallèlement, Cabu publiait régulièrement de nombreux albums de bandes dessinées.

Des personnages légendaires

Marqué par la guerre d’Algérie, le caricaturiste se disait antimilitariste et avait une vision de la société très orientée à gauche, pouvant même aller jusqu’à l’anarchisme. Tout au long de sa carrière, Cabu créa de nombreux personnages qui mettaient en garde contre la bêtise et l’intolérance.

Pour n’en citer que quelques- uns, le Beauf, Français moyen aux innombrables défauts, râleur, raciste et n’aimant pas les jeunes. Le Grand Duduche, lycéen que le dessinateur considérait comme étant « du bon côté ». Ou encore l’adjudant Kronenbourg  inspiré de son passage dans l’armée.

La ville de Paris lui avait rendu hommage en 2006 avec l’exposition Cabu et Paris.

Rassemblement de solidarité à Charlie Hebdo ce mercredi 7 janvier, à 19h, place de la République
Mort de Tignous
Audrey Altimare

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture