Actu

La BnF fait l’acquisition de manuscrits exceptionnels

La BnF fait l’acquisition de manuscrits exceptionnels

22 novembre 2018 | PAR Loïs Rakotonoera

Flaubert, Prévert, Hugo ou encore Jacques Brel. Des manuscrits de ces grands noms de la culture française font leur entrée dans les collections de la Bibliothèque nationale de France.

10

Mi-novembre, lors d’une vente organisée par la maison Aguttes, la BnF a fait l’acquisition de documents écrits du poète et scénariste Jacques Prévert, des écrivains Gustave Flaubert, Victor Hugo et Marcel Pagnol, ainsi que des manuscrits du dramaturge Paul Claudel et du chanteur Jacques Brel.

Parmi ces manuscrits, la Bibliothèque possède désormais, celui où Gustave Flaubert parle de sa rencontre avec la femme qui deviendra Mme Arnoux, dans L’éducation sentimentale, Mme Schlésinger. Ou encore le cahier sur lequel l’on peut voir les prémices de nombreuses chansons du monument de la musique française, qu’est Jacques Brel, comme la mythique Amsterdam. Pour compléter les fonds exceptionnels du département des Manuscrits, un carnet autographe de Victor Hugo, de 126 feuillets avec deux dessins datant de l’année 1872. Ce dernier, dans son testament, a légué la totalité de ses documents écrits à la Bibliothèque nationales. Le manuscrit autographe du scénario du Quai des Brumes, avec Jean Gabin, de Jacques Prévert vient compléter l’incroyable collection de la BnF. Les manuscrits de la pièce de théâtre Topaze de Marcel Pagnol ainsi que celui du film qu’il a réalisé, César, font à présent partie des collections. Celles-ci s’enrichissent aussi du manuscrit de la pièce de théâtre, sous forme de farce pour marionnettes, L’Ours et la Lune, de Marcel Pagnol, datant du début du XXe siècle.

D’autres artistes entrent aussi dans ces collections exceptionnelles, comme le manuscrit d’une chanson de Boris Vian, En avant la Zizique, ainsi que celui du roman à succès Zazie dans le métro, adapté au cinéma, de Raymond Queneau. Des nombreux documents comme des lettres, des photographies, des dessins ou encore des contrats provenant des archives de Victor Ullmann, administrateur du théâtre Sarah Bernhardt viennent enrichir les fonds de la BnF, notamment des manuscrits écrits de la main de la célèbre actrice du XIXe siècle.

Retrouvez en ce moment à la BnF, l’exposition « Les Nadar » retraçant la légende de trois frères photographes.

Visuel :Copyright JC Ballot

« Les Mystiques » : aventure aux personnages fascinants, à voir à Paris aux Plateaux Sauvages
Les « Chevaliers de Charlemagne » jouent à être des marionnettes
Loïs Rakotonoera

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *