Actu
Beaubourg fermera ses portes pendant 3 ans

Beaubourg fermera ses portes pendant 3 ans

26 janvier 2021 | PAR Lise Ripoche

Alors que les musées espèrent leur réouverture c’est une fermeture qu’a annoncé Serge Lasvignes, le président du Centre Pompidou. Il s’agira d’une fermeture temporaire, de 2023 à 2027, visant à entamer des travaux de rénovation de grande ampleur.

 

Nécessité au présent

Il est difficile de penser à long terme dans ce contexte d’incertitude qui concerne toutes les institutions culturelles. Pourtant, l’architecture prend place dans le temps, et sous ses façades permanence, évolue en réalité sans cesse.  Conçu en 1977 par les architectes Renzo Piano, Richard Rogers et Gianfranco Franchini, ce bâtiment contemporain élevé sur dix niveaux, dessinant des artères en fer, a mal vieilli. « Nous n’avons plus le choix, le bâtiment est en souffrance » a expliqué le président de Beaubourg à l’AFP. En 2016, la commission ministérielle pour l’immobilier avait prévenu les pouvoirs publics quand à la dégradation des tuyaux, mais également des baies vitrées sont aimantées. Deux options ont dès lors été envisagées; l’une consistant à garder le lieu ouvert durant sa restauration, et l’autre de le fermer entièrement afin de faciliter les travaux et d’en raccourcir la durée. La restauration du bâtiment comprendra: désamiantage, rénovation afin de répondre aux normes de sécurité, aux normes techniques, anti-incendie etc, aux économies d’énergie, ainsi qu’à l’accessibilité pour les handicapés. 

 

Promesse d’avenir

Le Centre Pompidou fermera à la fin de l’année 2023 et rouvrirait en 2027 pour célébrer ses cinquante années d’existence. En cinquante ans, le centre Pompidou s’est imposé comme un des bâtiments les plus emblématiques de la capitale. D’abord décrié pour son architecture innovante et originale, sujet inlassable de commentaires et enjeu parfois central des politiques culturelles, le centre Pompidou marque singulièrement le paysage culturel de la ville. Pourtant, comme le reconnaît Serge Lasvignes, la rénovation est un  » enjeu crucial » pour l’image du centre : « il est très dangereux, dans une période très compétitive aux niveaux parisien et mondial, de donner le sentiment que le centre vieillit, qu’il date d’une autre époque ». Il espère que l’idée d’un nouveau Centre Pompidou permettra de mobiliser des aides financières supplémentaires, alors que les ressources propres du centre pourraient s’avérer insuffisantes. Outre les problèmes de financement engagés pour les travaux, (ceux-ci s’élèveraient à 200 millions d’euros) Serge Lasvignes admet qu’il est difficile d’annoncer une fermeture alors que le musée est actuellement fermé, car il est difficile d’entendre cette nouvelle comme une promesse d’avenir dans un contexte où le monde de la culture est sans cesse menacé. 

 

Visuel : ©ABN

 

La mélancolie douce d’Arlo Parks
« Profession du père » : récit d’une enfance trompée
Lise Ripoche

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture