Actu

Barenboim persona non grata à Téhéran

Barenboim persona non grata à Téhéran

02 décembre 2015 | PAR Clémence Charrier

Daniel Barenboim, qui dirige l’orchestre berlinois la Staatskapel, s’est vu retirer le droit de jouer à Téhéran par les autorités iraniennes. Le motif ? Son attachement à Israël.

Hossein Noushabadi, le ministre iranien de la culture, s’oppose fermement à la venue du directeur de la Staatskapelle, en expliquant : « Notre enquête montre que le chef d’orchestre a un lien national et identitaire avec Israël, il a été élevé en Israël et ses parents vivent là-bas. Il est suspecté d’avoir un lien avec ce pays qui est illégitime« , mais en rajoutant tout de même, magnanime, que l’orchestre, lui, peut venir sans problème.

Daniel Barenboim est habitué à être persona non grata, puisqu’il a également fait polémique en Israël il y a quelques années, pour avoir milité dans le but de pouvoir jouer du Wagner, le compositeur préféré d’Hitler. C’est lui qui, pour la première fois, avait joué en juillet 2001 un opéra du compositeur, provocant un appel au boycott. Barenboim aime décidément jouer en terrain miné. Affaire à suivre.

VISUELS : © music2020

[Reprise] « L’eau à la bouche » : le film de la chanson
Box-office France semaine : 570000 entrées pour « Le Voyage d’Arlo » de Pixar, petit score pour Johnny Depp
Clémence Charrier

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *