Actu
BAFTA 2022 : du cinéma et l’Ukraine au cœur de cette cérémonie

BAFTA 2022 : du cinéma et l’Ukraine au cœur de cette cérémonie

14 mars 2022 | PAR Jacques Emmanuel Mercier

Les BAFTA, c’était hier soir à Londres. Retour sur une soirée marqué par un soutien aux Ukrainiens, le triomphe de Jane Campion, le demi-succès de Dune sans oublier aussi une certaine French Touch.

Le film de tous les honneurs

La Néo-Zélandaise est de retour après avoir gagné en janvier les Golden Globes, notamment en raflant les catégories, meilleur film dramatique et en tant que meilleure réalisatrice. Son film sur l’histoire de deux frères dans le Montana des années 20 a ravi le jury des BAFTA. En effet hier soir depuis la Royal Albert Hall, The Power of the Dog remporte les titres notamment de meilleur film et de meilleur réalisation. Considérer comme l’antichambre des Oscar, qui sont dans dix jours d’ici. The Power of the Dog nous apparaît ainsi comme l’un des grands favori de la cérémonie américaine. Le film est au cœur d’un enjeu majeur pour Netflix plateforme sur laquelle il est diffusé. S’il venait à être le grand gagnant, la plateforme américaine pour enfin se voir être considéré comme faisant du grand cinéma et non plus que du divertissement. 

Dune entre satisfaction et déception

Le chef d’œuvre de science-fiction Dune de Dennis Villeneuve remporte 5 catégories sur 11 nominations. Dune aurait pu espérer faire mieux, opposé dans la catégorie meilleur film à Licorice Pizza ou Belfast ; qui remporte la catégorie meilleur film britannique. Le film de science-fiction du réalisateur canadien déçoit un peu en terme de récompenses n’en remportant aucune majeure. Ceci est explicable par deux choses, premièrement une forte concurrence et surtout son manque de représentation, par exemple le film était absent de la catégorie meilleur réalisateur.

La France et le reste

Deux films français retenus cette année au programme. Deux films fait par des femmes, Julia Ducournau pour Titane et Audrey Diwan pour L’événement sont toutes deux nommées à la catégorie meilleure réalisation. Un troisième film avec des origines françaises gagne le cœur du jury. Coda, adapté de  La famille Bélier gagne deux récompenses ; meilleur acteur dans un second rôle pour l’acteur sourd Troy Kotsur. Ainsi que le meilleur scénario adapté. Dans le reste des récompenses Will Smith gagne le BAFTA du meilleur acteur pour le rôle du père des sœurs williams dans le film La méthode williams face à Léonardo Dicaprio et Benedict Cumberbatch. Toujours au chapitre des déceptions Licorice Pizza, film sur une histoire d’amour douce-amère dans le Los Angeles de la crise pétrolière de 73 repart avec juste un prix, celui du meilleur scénario original pour Paul Thomas Anderson.

Une cérémonie politique

La guerre aux portes de l’Europe marque le cœur de cette soirée. Le président de la cérémonie Krishnendu Majumdar parle d’un « Espoir d’un retour à la paix » dès son allocution de début. L’acteur de Sherlock nommé pour le film de Jeanne Campion déclare avoir « Fait ce qu’il pouvait » pour accueillir des Ukrainiens comme là demander en fin de semaine dernière le gouvernement britannique. L’actrice australienne Rebel Wilson à adresser un doigt d’honneur au locataire du Kremlin, tandis qu’une partie de l’assistance s’est contentée de porter un badge aux couleurs bleues et ors du drapeau ukrainien.

Visuel : ©Ana Gasston Creative commons

William Hurt est mort retour sur un acteur méconnu
L’agenda culture de la semaine du 14 mars
Jacques Emmanuel Mercier

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture