Actu
Alar Karis, directeur du Musée national, élu président de l’Estonie

Alar Karis, directeur du Musée national, élu président de l’Estonie

14 septembre 2021 | PAR Vanessa Benzaquine

Le mardi 31 août, Alar Karis est élu cinquième président de la République d’Estonie. Il succède ainsi à la présidente Kersti Kaljulaid à compter du 11 octobre 2021.

De la vie culturelle à la vie politique

Le directeur du Musée national, Alar Karis, a été élu président. Le Musée national estonien  est un musée situé à Tartu en Estonie. Il présente l’histoire, la vie quotidienne et les traditions des Estoniens ainsi que des peuples finno-ougriens et d’autres minorités.  La nation estonienne est marquée par un historique tumultueux. Lorsque l’Estonie fait son entrée dans l’Union européenne en 2004, un programme de réformes économiques et sociales est mis en place. La construction de ce musée national en fait partie. Alar Karis a travaillé comme commissaire aux comptes et est à la tête du Musée national depuis 2018. Auparavant biologiste et généticien du développement de formation, il a également été rédacteur en chef d’une revue scientifique en 2012. En 2013, le Parlement le nomme auditeur général.  Il a étudié en Grande-Bretagne, en Estonie, en Allemagne et aux Pays-Bas et a ensuite enseigné à l’université de Tartu.  Il était le seul candidat à cette élection.

Le programme politique d’Alar Karis

Alar Karis a annoncé pour son programme qu’il allait mettre l’accent sur l’éducation : « L’Estonie doit se donner comme priorité d’être une nation éduquée. Nous devons nous fixer pour objectif d’en faire le pays à la population la plus instruite, pas seulement pour figurer parmi les cinq nations les plus instruites mais pour être la nation la plus éduquée au monde. Je pense que les prérequis pour cela sont présents car si nous regardons nos résultats aux tests PISA, les jeunes Estoniens figurent en haut du classement ». Alar Karis a promis devant le Parlement d’être « un bon partenaire de toutes les factions et forces politiques ». Il a déjà obtenu le soutien du roi Mohammed VI, et tous deux se sont fixé pour objectif d’enrichir des bonnes relations entre le Royaume du Maroc et de la République d’Estonie.

 

Visuel : ©NetworkofEuropeanMuseumOrganisations

« La Fille qu’on appelle » de Tanguy Viel : Les hommes, ces porcs
IXème édition du festival Clignancourt Danse sur les rails
Vanessa Benzaquine

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture