A l'affiche
Agenda cinéma de la semaine du 3 Février

Agenda cinéma de la semaine du 3 Février

03 février 2021 | PAR Salome Helgoule Vallot

Quand la réalité quotidienne devient un sujet de prédilection pour le cinéma. 

Malcolm et Marie – Netflix

Un réalisateur (John David Washington) rentre chez lui après avoir assisté à la projection de son dernier film en avant-première qui promet d’être un succès. Mais sa petite amie (Zendaya) n’a pas apprécié qu’il oublie de la mentionner dans les remerciements, alors qu’il s’est largement inspiré de sa vie. La soirée tourne au drame. L’atmosphère intimiste de ce huit-clos projette le spectateur dans la vie quotidienne de ce couple qui, à bien des égards, pourra résonner en lui. Comment peut-on se faire du mal dans un couple ? Voilà la question à laquelle Sam Levinson tente de répondre dans ce film à l’allure d’expérience cinématographique. 

Disponible le 5 Février sur Netflix.

Bliss – Amazon prime 

« Il y a une chance sur un milliard que nous vivions dans la réalité » affirme Elon Munsk. Exhumée par le philosophe suédois Nick Bostrom en 2003, la « théorie de la simulation » fascine autant qu’elle inquiète et interroge d’une nouvelle manière notre rapport au réel. Evidemment, les artistes s’en sont saisis, comme en témoigne le succès tonitruant de Black Mirror ou encore le prix Goncourt 2020, décerné à l’Anomalie de Hervé Le Tellier. C’est au tour du réalisateur Mike Cahill de proposer Bliss, un film dont l’ambivalence entre l’utopie et la dystopie en fait une œuvre aussi touchante qu’intrigante. Owen Wilson y incarne un père de famille désœuvré qui rencontre Isabel, jouée par Salma Ayek, une femme étrange qui le convainc de l’irréalité du monde dans lequel il se trouve : cette réalité qu’il croit palpable ne serait qu’une simulation. Commence alors une véritable aventure pour ce père qui peine à entretenir des relations avec sa famille et qui devra choisir entre sa réalité et celle que lui offre Isabel. 

Disponible le 5 Février sur Amazon Prime. 

Boyhood – OCS

Primés à trois reprises, Boyhood de Richard Linklater est un film unique dans sa réalisation : tourné sur plus de 10 ans, le film suit le vieillissement réel des acteurs ainsi que les changements politiques et sociaux des Etats-Unis et donne au temps qui passe une réalité esthétique tangible et poétique. Ce projet magnifiquement abouti est une saga familiale de presque trois heures, où la vie du jeune Mason (Ellar Coltrane) défile littéralement les yeux du spectateur, de ses 6 ans à sa majorité. Des tumultes de la vie quotidienne aux joies éphémères de l’adolescence, le film est une véritable chronique de la vie. 

Disponible le 3 Février sur OCS. 

En thérapie – ARTE

La première série de Eric Toledano et Olivier Nakache est un véritable succès que l’on recommande à ceux qui ne l’ont toujours pas vue. Dans un cabinet de psychologue, les histoires s’enchaînent. La France sort difficilement des attentats du Bataclan de Novembre 2015 et les blessures perdurent. Pour cet agent de la BPRI par exemple, incarné par Reda Kateb, dont le traumatisme des attentats a ravivé des souvenirs douloureux plus anciens. Mais ce sont aussi des réalités quotidiennes qui sont dépeintes : une adolescente aux tendances suicidaires ou un couple en crise. La série montre avec légèreté la puissance de la parole et, surtout, résonnera en ceux qui souffrent de plus en plus de la situation actuelle. 

Disponible depuis le 4 Janvier sur Arte. 

« Interruption » de Sandra Vizzavona, plaidoyer pour l’IVG
Eli Commins est le nouveau directeur du Lieu Unique
Salome Helgoule Vallot

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture