Actu
A-t-on le droit de « tchiper » à l’école ?

A-t-on le droit de « tchiper » à l’école ?

22 juin 2015 | PAR Constance Delamarre

Le tchip, bruit de succion d’origine africaine signifiant le mépris et la désapprobation, a été interdit au lycée Charles Baudelaire à Evry depuis six rentrées scolaires. Entre l’onomatopée et le sifflement, le tchip est une forme d’insulte, pourtant répandue comme un tic de langage auprès des jeunes. Le lycée d’Evry nous explique cette mesure, un collège voisin devrait la suivre à la rentrée, alors que la question se pose dans d’autres établissements.

Ce son est apparu sur le continent africain, et s’est propagé aux Etats-Unis et en Europe. Aujourd’hui, les élèves de tous les établissements scolaires tchipent leurs professeurs devenus exaspérés, sans trop savoir ce que cela signifie pour certains. Eric Bongo, proviseur adjoint d’origine béninoise du lycée professionnel Charles Baudelaire a décidé de bannir officiellement le tchip de son établissement. Il explique au Parisien que « c’est extrêmement vulgaire » et qu’il est interdit « comme toute insulte, car c’est une insulte ».

Eric Bongo rappelle aussi dans l’article du Parisien que 80% de ses élèves sont d’origine africaine dans certaines classes. Selon lui, ce code culturel les stigmatise et se trouve inapproprié « au monde scolaire et au monde de l’entreprise ». Il a expliqué sa démarche aux parents d’élèves puis aux élèves eux-mêmes avec cette vidéo d’animation plutôt amusante.

Eric Bongo confie aussi dans un article du Monde que cette « non mixité est extrêmement grave. Cela induit un comportement et nourrit des stéréotypes chez ces élèves que l’on regroupe ». Pourtant cette mesure, qui sera adoptée par un collège d’Evry à la rentrée 2015, provoque des émules dans d’autres établissements, car certains y voient une atteinte à l’identité culturelle africaine. Rappelons pour conclure, la définition du tchip de notre ministre de la justice, un « concentré de dédain ». Christiane Taubira avait utilisé un « tchip d’agacement, cousin du « pff » », contre Marine Le Pen en février dernier, nous remémore Le Monde.

Visuel issu de la vidéo

Martin Usborne, « Where Hunting dogs rest » à la Galerie Photo 12
Suicide Girls vs Prince : l’Affaire des clichés volés connaît un nouveau tournant.
Constance Delamarre

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *