Actu
9 Chefs d’œuvres du Louvre, scrutés en « ultra haute définition ».

9 Chefs d’œuvres du Louvre, scrutés en « ultra haute définition ».

06 novembre 2016 | PAR Victoire Chabert

C’est une première mondiale qui s’est déroulée cette semaine à Paris. Le Louvre a présenté ses collections dans un film en 8K !

Qu’est ce que la 8K ?

On connait tous la Haute Définition, nos écrans en sont dotés depuis presque dix ans. A chaque décennie ses techniques et aujourd’hui l’Ultra-HD est en passe de démoder la HD. Cette Ultra Haute Définition multipliera par 16 la résolution de nos futurs écrans… attention les yeux! Pour rester simple, la 8k c’est l’avenir de la télévision.

Qu’y a-t-il dans le film ?

Ce film de 59 min, intitulé « Louvre : la beauté éternelle », est à mi-chemin entre une véritable œuvre artistique et une approche scientifique. Il a été co-produit par le Louvre et la télévision publique japonaise NHK. Le film intégralement tourné et produit en définition 8K, porte sur neuf des plus grandes œuvres exposées, connues du monde entier, comme La Joconde de Léonard de Vinci, la Dentellière de Vermeer ou la Vierge du chancelier Rolin de Jan Van Eyck. L’utilisation de la plus avancée des technologies numériques audio-visuelles, permet de découvrir des détails inconnus souvent microscopiques absolument impossibles à voir à l’œil nu.

Les images filmées ont un grand intérêt aussi bien pour la recherche que pour la découverte des œuvres par le grand public, précise Laurence Castany, qui s’occupe de la médiation et de la programmation culturelle au Louvre. La diffusion de ce documentaire rentre dans une démarche expérimentale du musée, qui reste à la pointe technologique et au service de ses collections.

Quelques détails sur ce projet inédit

Il faut rappeler que le Louvre a de nombreux partenariats notamment avec la NHK, l’unique organisme de radio-télédiffusion public du Japon. NHK World, qui diffuse à l’international, a pour objectif de promouvoir la compréhension mutuelle entre le Japon et les autres pays, et d’encourager les échanges culturels. Ils ont contacté le Louvre dans l’idée de développer la technologie 8K et de l’adapter à d’autres types de contenus. Ce qui correspond à la stratégie du musée qui souhaite proposer d’autres types de rencontre avec les œuvres.

La production de ce film est le résultat de 2 ans de préparation et de travail avec la NHK. Les scientifiques et les chercheurs du Louvre ont beaucoup échangés avec la NHK, pour discuter et décider des œuvres qui seraient mise en valeur par cette technologie. Une équipe de production NHK Paris a coordonné ce dispositif complexe. Il aura fallut 25 personnes, trois camions de matériel, et une dizaine de jours de tournages. Cela a demandé beaucoup de préparation en amont et une grande organisation surtout du fait du matériel qui est imposant, lourd et fragile. Sans oublier les 6 mois de post-production au Japon à Tokyo.

La plateforme de démonstration 8K était installée sous la Pyramide du Louvre lors de la démonstration du 2 novembre. Mais seule hélas la NHK saura et pourra utiliser ce film lors de diffusions expérimentales. Car l’écran qui a servi à Paris ce mardi venait directement du Japon. L’équipement n’est pas encore disponible en France, et les équipes du Louvre qui aimeraient pouvoir faire découvrir cette production à un large public sont en « position d’attente de développement technologique ».

Crédits photov: Michel Urtado, Musée du Louvre, RMN-Grand Palais

« DJIHAD » de ISMAël SAIDI
Agenda des savoirs : les 7 conférences du mois de novembre 2016
Victoire Chabert

One thought on “9 Chefs d’œuvres du Louvre, scrutés en « ultra haute définition ».”

Commentaire(s)

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *