Interview avec Marianna Szeib, fondatrice de Face to Face pour la 4e édition du Festival

7 décembre 2017 Par
Sophia Schneider
| 0 commentaires

Femmes modernes, passionnées et audacieuses, l’évènement de mode éphémère haut de gamme Face to Face est pour vous. Du 9 au 10 décembre 2017, une sélection de marques ambitieuses (25 créateurs mode, beauté, bijoux, décoration, papeterie, accessoires) précautionneusement choisies pour leur esthétisme affirmé, leur histoire sincère et unique, leur fabrication transparente et leur prix justifié, sera présentée à l’hôtel de Sauroy dans le Marais (Paris 3e). Marianna Szeib, fondatrice de Face to Face, nous dévoile les coulisses de son projet.

face-to-face

DONNER DU SENS ET INSUFFLER DE L’HUMAIN
Cette originaire de Pologne a d’abord travaillé chez L’Oréal, puis chez Dior, notamment en tant que responsable de la stratégie de la gamme Dior Homme. Ce qui l’a gêné dans cet univers du luxe, c’est le manque de reconnaissance et l’anonymat. Entre espace artistique, évènement collaboratif et laboratoires d’idées, le but premier de Face to Face est de remédier à cet anonymat et d’humaniser l’échange commercial en permettant l’échange direct entre le créateur et le client. « C’est extrêmement enrichissant de rencontrer la personne qui a créé l’objet que nous allons acheter », analyse Marianna, « aussi bien pour le client pour qui l’objet gagne en sens, que pour le créateur qui peut exprimer l’intention derrière sa marque et ses créations ».

L’EVENEMENT FACE TO FACE : AVANT TOUT UNE EXPERIENCE
L’idée est simple : louer un lieu prestigieux pour que les créateurs présentent leur collection directement aux clients et racontent l’histoire de leur travail artistique.
« Je sélectionne les créateurs sur la base de trois critères » explique Marianna. Elle rencontre chaque créateur personnellement afin de s’assurer de la qualité des produits et de connaître l’histoire du créateur lui-même. Elle cherche des marques matures avec une identité forte: « la personnalité et les valeurs du créateur sont très importantes. Je cherche des personnes qui sont passionnées par ce qu’elles font, qui ont passé plusieurs étapes dans leur vie et qui croient dans leurs produits. Je veux montrer que chaque créateur s’inscrit dans cette logique. Et surtout qu’il est possible d’en vivre. Si je sais que je peux soutenir et aider en consommant, l’objet que j’achète prend du sens. »
Lors de l’évènement, des marques comme Kilomètres Paris qui propose des collections brodées à la main par des artisans mexicains et indiens seront présentes. Cette marque représente des valeurs comme le commerce équitable, l’histoire de la mode, la simplicité de l’élégance et la qualité de l’artisanat. Mais aussi la marque Ishkar, créé par Flore et Edmund pour aider les populations locales en Afghanistan à continuer de vivre de leur artisanat.
Plus qu’un simple lieu de vente, des rencontres inspirantes sont également organisés avec notamment Sarina Lavagne de Prescription Lab et Charlotte Husson de Mister K by Charlotte.

CREATION D’UNE PLATEFORME DIGITALE
Afin de pérenniser le lien et d’offrir une visibilité permanente aux jeunes créateurs pour lesquels trouver un espace de vente adapté est extrêmement difficile, une plateforme digitale a été lancée et sera opérationnelle à la fin de l’année. Cet espace ne permettra pas uniquement de vendre, mais également aux créateurs de raconter leur histoire et aux clients de rentrer directement en contact avec le créateur.

Evènement organisé en partenariat avec Art Couture Foundation, l’Institut Français de la Mode, l’Institut Polonais Paris et Café Pinson. Hôtel Particulier de Sauroy, 58 rue Charlot, 75003 Paris. Métro : Filles du Calvaire

visuel : logo du festival