Dior vu par Mats Gustafson : l’intégrale des collections 2012 à 2017.

9 mars 2017 Par
Jean-Christophe Mary
| 0 commentaires

A l’occasion du 70e anniversaire de la maison de haute couture, Dior vu par Mats Gustafson rassemble les dessins et les collages originaux de Mats Gustafson pour Dior, illustrant chacune des collections de 2012 à 2017 et la collection Prêt-à-Porter printemps-été de Maria Grazia Chiuri.
4d1ab1c2-c1f3-462a-87dd-d63d7595451c

Depuis 2012 Mats Gustafson dessine les plus belles créations Dior, issues des collections de haute couture et de prêt-porter, pour le magazine Dior. Un raffinement dans les moindres détails, lui, le dessinateur star devenu le symbole même de l’élégance parisienne. Connu pour ses illustrations de mode subtiles ses portraits intimes, l’artiste suédois a commencé sa carrière d’illustrateur à la fin des années 1970, à une époque où l’illustration éditoriale était éclipsée par la photographie et l’aquarelle. Le caractère élégant et expressif de ces aquarelles, des papiers pastels et découpés a élargi les possibilités de l’illustration de mode et presque à lui seul a redynamisé le genre. L’illustrateur rassemble aujourd’hui dans ce très bel ouvrage, le fruit de son travail avec la grande marque de luxe. Le point commun entre Mats Gustafson et Christian Dior : offrir de la lumière, de la pureté, une personnalisation moderne et pointue sur les collections haute couture et prêt à porter de la maison Dior. La fascination de Mats Gustafson pour les formes et les silhouettes crée des effets à couper le souffle avec une économie de moyen tout aussi impressionnante. Ses aquarelles et ses collages, à la fois minimalistes et sophistiqués, créent un lien émotionnel direct avec le lecteur. Par un enchantement des couleurs, son travail retranscrit d’une manière étonnante le mouvement des tissus et des modèles. Pour l’occasion, Mats Gustafson revisite également les modèles phare de Christian Dior, tels que l’ensemble Bar, créé en 1947 pour son premier défilé, ou la robe Miss Dior, de la collection printemps-été 1949.
Le texte du journaliste de mode de Tim Blanks raconte avec brio l’itinéraire de ce grand de l’élégance. La mise en page est sobre, le texte recherché, tout en évitant l’emphase inutile et verbeuse. Le livre en lui-même est vraiment énorme et épais et chargé avec des dizaines de pages pleine couleur élégantes imprimées sur du papier à dessins de haute qualité. Le livre se referme sur une citation, cher à Christian Dior « Même dans l’extravagance la mode doit avoir du sens ».

Jean-Christophe Mary

Relié: 224 pages
Editeur : Rizzoli International publication
Dimensions du produit: 38 x 3,9 x 29,6 cm