[Live-Report] Maison et Objet Paris : les 5 grandes tendances de la cuvée « sauvage » de janvier 2016

23 janvier 2016 Par Yaël | 0 commentaires

Du vendredi 22 au mardi 26 janvier 2016 le Salon Maison et Objet anime encore une fois le Parc des Expositions Paris Nord Villepinte en attirant, comme tous les six mois, tous les professionnels du meuble, du design, de la décoration et de l’artisanat. Cette saison, le thème choisi pour le salon était « Wild » et s’est décliné aussi bien en mode jungle végétale qu’adoration animale. Voici quelques grandes tendances de ce salon leader en Europe et qui permettront d’orienter votre visite si vous entrez dans cette véritable ville dédiée à la décoration et à l’intérieur, avec près de 3000 exposants.

Note de la rédaction :

Lorsqu’on entre dans le Parc des expositions de Villepinte, c’est donc par le Hall 5B, qui est le plus petit mais également l’un de ceux qui concentrent le plus de grandes tendances de saison. Après les pavillons s’ouvrent comme des fleurs sauvages, parfaitement thématisés : objets et fragrances en Hall 5A, élégance en Hall 4 et 3, cosy beaucoup plus abordable questions prix en Hall 2, originalité « eclectic » en hall 1. Et puis de l’autre côté, objets intelligents et design qui améliorent le quotidien (du casque audio au papier à lettres en Hall 6, puis vrai focus design pointu en Hall 8 et enfin mises en scène d’intérieurs d’avant-garde en Hall 8.

Dans les poufs spacieux et les couloirs feutrés et très chauffés du salon qui ne semblent jamais totalement bondés, même le samedi de son ouverture, alors que les acheteurs dégustent des batonnets Haagen Daasz à plus de 5 euros, on réalise tout de suite que le thème « wild » s’est bien imprimé dans les esprits, et si possible en mode léopard, et sur les chaussures (plates, on n’est pas à la FIAC) et les collants de ces dames.

1. Ne passez pas à côté de votre pot de fleur
Surtout, la première image marquante est celle du pot de fleur. La sauvagerie et le caractère brut de la nature s’y concentrent en de multiples variations qui vont du indoors le plus maîtrisé (chez Dômedeco ou chez ) au jardin le plus fou (vraies plantes chez BACSAC ou montagnes volumineuses de sculptures en forme de pommes fascinantes chez Bull& Stein), en passant par les pots de fenêtre géants revisités par Skultuna. Bref, vous l’aurez compris, en 2016 on invetsit dans les pots de fleurs. Quitte à ne pas mettre de fleur dedans mais en en faire un grand espace de rangement pour les couvertures du lit… Pour les amateurs de nature vivantes, les animaux se laissent aussi mettre en pot et l’ambiance est aux petits chatons plus sages que wild.

2. Le cuivre au coeur
Deuxième grande tendance de cette saison, à retrouver aussi bien dans les luminaires (toujours aussi pendouillants) que dans la tuyauterie de la salle de bain : le cuivre. Son côté brut et nature est effectivement ce qui peut se faire de plus « wild » quand on parle de métal domestique.

3. Quand sauvage rime avec clinquant.
Quand le Hall 7 et son petit espace de conférence nous parlent de respect de la nature avec le « wild » on s’imagine tout de suite que maison et objet va aussi nous parler beaucoup de matières et de formes qui respecteraient la durabilité de cette force vive. Et bien très peu. Chez maison et objet, la sauvagerie est avant tout celle d’un déluge d’imprimés peaux de bêtes et de métaux assez clinquants qui permettent justement de se passer de la sagesse du savoir et du raffinement de l’Histoire de l’Art pour décorer son intérieur avec chic et tendance. Wild rime donc très souvent avec un bling bling assumé à ce salon Maison et Objet de janvier 2016 ou c’est par exemple la déco très chargé de EichHoltz qui occupe le centre exact de l’espace et de l’attention. Amis nouveaux venus dans l’univers impitoyable de la décoration, si vous avez les moyens, vous arriverez vite à impressionner vos hôtes, même sans passer des heures à étudier l’harmonie. More is More, c’est la nouvelle loi de la jungle et de la déco.

4. Quelques matières brutes un peu hippies quand même…
Si le hippie chic et le écolo-recyclo-précop21 semble passé de mode, notamment pour des restaurants ou quelques objets d’intérieurs pour les particuliers, l’impact nordique demeure, avec un choix de matières brutes et un aspect simple et réutilisable ,qui peut presque flirter avec l’ »ecolo-friendly ». on le trouve aussi bien dans le boix chez Ethnicart que dans le carton chez Corvace.

5. A contre-courant du Wilde : le classicisme du Néo Art-Deco
Pour ceux et celles qui auraient des goûts plus classiques et estimeraient que la culture et a fortiori la décoration de leur intérieur doit maîtriser la sauvagerie de la nature, il y a aussi une tendance notable cet hiver 2016. Revues souvent en plus sombre et plus minimaliste, les lignes géométriques de l’Art-Déco se retrouvent aussi bien dans le mobilier, les lustres (qui évoquent souvent des nuages) ou encore dans les motifs des tapisseries et des textiles sensés réchauffer votre intérieur. Une contre-tendance brillante et élégante.

Impossible de tout voir à ce salon mMison et Objet, mais si vous y passez ne manquez pas la magnifique section des senteurs et bougies de maison, absolument impressionnante en Hall 5A. De même que le long et élégant couloir « Craft » scénographie par Elizabeth Leriche pour mettre en exergue la singularité et le savoir-faire d’artisans réunis sous le prestigieux label « Métiers d’arts ». Enfin, si vous voulez entrer dans un univers original, notre scénographie préféré est à trouver en Hall 5B avec le chalet plus que richement décoré de PMP Furniture. Bonne visite!

visuels : YH


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: