Lena Dunham, hashtag nofilter

7 mars 2016 Par Jérôme Avenas | 0 commentaires

C’est sur Instagram, que Lena Dunham, la créatrice de la série GIRLS a choisi de réagir à la couverture du magazine espagnol « Tentaciones » (supplément mensuel d’El País) sur laquelle elle ne s’est pas reconnue. « Photoshopée » ?

« Se voir en photo et n’être pas certaine que c’est son propre corps que l’on regarde est un sentiment étrange » a-t-elle commenté. La diatribe est longue, honnête, sans circonlocution. Lena Dunham est une activiste, on l’aime (aussi) pour ça. Certaine qu’un coup de « brush » a savamment rogné des parties de son corps, comme c’est parfois le cas, l’actrice et réalisatrice américaine a été contactée par « El País ». Dans une lettre ouverte, le quotidien espagnol s’est défendu de retoucher les photos publiées sur son mensuel. On y trouve un lien vers le compte Facebook du photographe Ruven Afanador. Si des modifications ont été opérées sur l’image c’est à l’artiste qu’en incomberait la responsabilité. L’affaire éclaircie, Lena Dunham a présenté ses excuses au quotidien espagnol qui lui a offert un abonnement à « Tentaciones ». « El País » conclue : « Nous sommes ravis que tu gardes ton esprit contestataire ». Nous aussi !

Visuel : capture d’écran, compte Instagram de Lena Dunham


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: