[test] God Eater 2 Rage Burst + Resurrection

17 septembre 2016 Par Sandra Bernard | 0 commentaires
Annoncé depuis déjà quelques temps, c’est finalement le 30 août qu’est sorti sur PS4, PS Vita et PC, God Eater 2, développé par Shift et édité par Namco Bandai, Un Monster Hunter-like, classique mais efficace une fois pris en main. 
God Eater 2 Rage Burst : Note de la rédaction :
God Eater Resurrection : Note de la rédaction :

Portage d’un jeu PSP/PS vita initialement sorti en novembre 2013 sur archipel nippon, God Eater 2 propose de chasser des monstres à la puissance divine, armés d’une puissante arme polymorphe. Le principe est assez simple ; dans un monde post apocalyptique où les humains vivent retranchés dans de grandes forteresses depuis l’apparition de montres gigantesques nommés Aragamis, seuls quelques élus possédant le « pouvoir du sang » peuvent les combattre grâce à des armes organiques : les Jinki. Ils représentent le salut de l’humanité. Ainsi, l’on vous confie une mission chronométrée pour accomplir un objectif, généralement tuer un monstre et récupérer des pièces d’équipement ou des matières premières. Certaines missions font avancer l’histoire, alors que les autres permettent de farmer tranquillement. Avec les matériaux et pièces d’équipement glanés, il est possible (et même fortement conseillé) d’améliorer ses équipements et de leur conférer des attributs spéciaux (les changements sont visibles à l’écran).

 

Le début du jeu s’avère assez facile avec un nombre d’adversaires limités et plutôt lents, et il est tentant de foncer dans le tas sans prendre l’habitude d’analyser la situation. Mais négliger la stratégie est un tort lors de ces missions entraînements. Complétant le tutoriel, les premières heures de jeu permettent aux néophytes de trouver leur propre style de combat en essayant divers armements afin de se spécialiser pour la suite. Il faut aussi maîtriser la caméra parfois capricieuse.
Les premières heures de jeu contiennent beaucoup de lecture, avec des informations sur les personnages, les personnalisations des équipements, la création de liens et de stratégies de combat de base. Les menus sont très complets et touffus mais pas très sexy, hélas.
Passé ces premières heures d’entrainement et de lecture (heureusement en français), un vrai scénario se dessine et les liens entre les personnages se renforcent donnant lieu à des bonus de combat bienvenus.

 

Parmi les points positifs, notons les nombreuses possibilités de customisation de l’avatar (apparence, tenues, armes, protections, techniques, etc.) de créer un très grand nombre d’équipements dont l’apparence et les attributs dépendent des matériaux récupérés sur les Aragamis, le scénario intéressant, le nombre de missions (une centaine en mode solo).
God Eater est plein de bonnes intentions, mais la remastérisation n’est pas suffisamment aboutie pour la PS4, en particulier au niveau de la bande son, pourtant agréable au demeurant, mais très compressée. Quelques bugs de collision sont aussi à noter et des textures à lisser. Les temps de chargement sont rapides et ne concernent pas les arènes de combat. Grand point positif, il n’y a pas besoin d’installer le jeu et d’attendre les mises à jour pour pouvoir jouer. En outre, les voix US sont assez insupportables, on aurait apprécié avoir le choix entre voix US et japonaises.
Le design des personnages est sympathique, tout comme celui des Aragamis, mais conventionnel.
En fin de compte, God Eater 2 Rage Burst pêche sur quelques points techniques (assurément moins visibles sur Vita) et une caméra qu’il faut dompter pour avancer, mais il offre une expérience de jeu stimulante avec de nombreuses missions dont la difficulté va en progressant régulièrement, des possibilités très poussées de customisation et une intrigue prenante. Ce concurrent direct de Monster Hunter a de quoi séduire les amateurs du genre qui auront la patience de tout lire et retenir. Les modes solo et coopération permettent de nombreuses heures de défoulement et des parties rapides. Les amateurs de farming et les collectionneurs seront aux anges.
A noter, en achetant God Eater 2 : Rage Burst, on peu télécharger gratuitement God Eater Resurection, la préquelle qui a bénéficié un lifting réussi en 2015 avec un ajout de contenu considérable, un bonus bienvenu pour un soft à 50€.
Si vous êtes fan de Monster Hunter et d’animation japonaise, que vous recherchez un jeu avec une belle durée de vie et que les graphismes ne sont pas votre grande priorité, ce jeu est fait pour vous.
Fiche produit sur le site de l’éditeur
Vidéo et captures d’écran : GOD EATER™ Resurrection&©BANDAI NAMCO Entertainment Inc.
GOD EATER™2 Rage Burst&©BANDAI NAMCO Entertainment Inc.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Google+

Laissez un commentaire: