Secrets pour de beaux cheveux !

11 avril 2016 Par Pulcherry Von Ober | 0 commentaires

De beaux cheveux toute la vie…cela fait rêver. Mais, entre la pollution, le soleil, le stress, les colorations, les brushings, les cheveux sont constamment agressés. Cependant, il existe quelques astuces pour parer à tout cela.

Rencontre avec Laurence Tharaud, naturopathe.

Quels sont les facteurs qui modifient l’état de notre chevelure ?
Le stress professionnel, émotionnel, la fatigue, la prise de médicaments ou l’utilisation de produits corrosifs, des carences en vitamines et minéraux dues à une alimentation mal adaptée ou, des suites de cures d’amaigrissement, les changements de saisons, l’exposition au soleil sont autant de facteurs qui peuvent entraîner une chute de cheveux, des cheveux ternes, gras, secs, cassants, dévitalisés…
Mais ce n’est pas tout…
Entrent aussi en considération les facteurs héréditaire (prédispositions génétiques), endocrinien (un dysfonctionnement de la thyroïde, hypophyse ou pancréas)), alimentaire et digestion, voire circulatoire (mauvaise irrigation du cuir chevelu).

Aussi, que faire pour avoir une belle chevelure tout au long de sa vie ?
Le plus urgent lorsqu’on voit ses cheveux manquer de dynamisme, « raplapla », mous…il st essentiel d’améliorer son état général de santé (hygiène de vie, diététique, état nerveux). Ensuite, à chaque symptôme peut correspondre une cure naturelle spécifique.

Et quels sont les aliments que vous recommandez en tant que naturopathe ?
D’abord, réduire voire supprimer les laitages, les fromages gras et fermentés, les mauvaises graisses de la charcuterie, des viandes grasses, des fritures par exemple, les sucres et céréales raffinés (pain blanc, pâtisseries) ainsi que les excitants (café, thé noir, tabac, excitants, alcool, bière), les sodas.
Préférer, sans en exagérer, la quantité des protéines en alternance issues des poissons, céréales complètes et légumineuses associées, viande blanche, œuf coque ou mollet, un peu de fromage maigre.
Ensuite, bien sûr, il faut trouver de bons lipides dans les acides gras essentiels (comme les huiles bio de première pression à froid).
Pour ce qui concerne les glucides, ce sont fruits frais et secs (noix, noisettes…), céréales complètes, sucre complet ou naturel à privilégier…De plus, il est important de boire des jus de légumes et de fruits frais, surtout ceux riches en soufre en mélanges (cresson, carottes, chou, persil, radis noir, épinard, cerfeuil, pissenlit), mais également, une eau peu minéralisée, des laits végétaux.
vitamineEt ne jamais oublier d’agrémenter les repas par cure de ces super aliments ou alicaments :- du germe de blé (1-2 cc /j. à saupoudrer en paillettes ou en huile) pour les protéines, acides aminés essentiels dont la lysine, acides gras essentiels dont l’acide linoléique, vitamine. E, oligo-éléments qu’il apporte.
Une dose de levure de bière (1-2 cc /j. en paillettes…) quant à elle, fournira les acides aminés, toutes les vitamines B, minéraux, oligo-éléments comme le zinc ou le cuivre.
Consommer du pollen et de la gelée royale s’avère également excellent car riche en acides aminés, vitamines, minéraux mais aussi reminéralisant désintoxiquant.

Et à part l’alimentation, avez-vous d’autres conseils ?
Oui, penser à se relaxer ! Encore et toujours ! Et savoir respirer ! Un cheveu en pleine santé est aussi un cheveu « bien alimenté »…donc avec sang qui apportent de l’oxygène !
Ne pas hésiter à se faire un bon massage du cuir chevelu en exerçant des pressions et en mobilisant le cuir chevelu avec la pression des doigts. Ne pas le frotter.

Crédit photo : Légèreté dégradée, DESSANGE. Coupe dégradée mise en valeur par un coiffage ramené vers l’avant.


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: