Olivia Giacobetti : un nez au parfum

7 mars 2017 Par
Pulcherry Von Ober
| 0 commentaires

Captatrice d’odeurs, écrivaine d’harmonies parfumées, conceptrice d’Eau faisant frissonner les chairs, créatrice de parfums pour des marques de niches comme Diptyque, l’Artisan Parfumeur, ou encore Honoré des Prés, co-fondatrice de la marque IUNX, ce nez féminin a su animer des fragrances comme personnes d’autres. Aussi, porter ses œuvres signe une distinction olfactive. 

 Pour Toutelaculture, ce grand nez féminin a accepté d’égrener quelques pensées pour la journée de la femme.

Pour vous, Olivia Giacobetti, en 2017, qu’est-ce qu’être une femme?
Etre une femme en France ? Je reprendrais cette phrase… Nous avons aujourd’hui, pour beaucoup d’entre nous, la liberté de choisir nos contraintes.

Que représente la journée de la femme ?
Un rendez-vous pour se souvenir du chemin déjà accompli et de celui qu’il reste encore à parcourir mais quels progrès quand même dans le monde depuis 50 ans…

Etre un nez féminin dans l’univers de la parfumerie, un handicap ou un atout ? Pourquoi ?
Ni l’un ni l’autre… Je n’ai jamais regardé mon métier sous cet angle. Seule la liberté de faire ce que j’aimais m’a guidée. J’aime beaucoup cette phrase de Françoise Giroud  » La féminité n’est pas une incompétence, elle n’est pas non plus une compétence.». Je me suis simplement battue pour imposer une parfumerie différente mais dans cet univers pourtant très masculin, un homme n’aurait pas eu plus de facilité…

fQue représente le parfum pour vous ? Et la note de figuier ?
Avec le parfum, on est toujours un peu dans la magie : comment un gaz impalpable peut-il exprimer tant de choses ?
Etre parfumeur, c’est explorer ses émotions à travers les odeurs. Tout passe par les sensations, mon travail se nourrit de petites choses cachées, c’est un peu comme travailler avec l’invisible…

Pour moi, le parfum est une passion, j’aime la poésie qui entoure le monde des odeurs,  la subtilité et la profondeur de son langage et ce lien presque « animal » avec nos émotions.

Le figuier est mon arbre fétiche, celui de mon enfance. Chaque été, je retrouve celui de notre maison, son parfum est devenu l’odeur du soleil, celui de la liberté aussi…

Un symbole ?
Le n°5 de Chanel pour ses légendes, ses anecdotes, de Coco Chanel à Marilyn Monroe, il s’est promené d’une femme à l’autre, il a traversé les modes, c’est une belle histoire de femmes !

Existe-t-il un vêtement qui s’harmonise parfaitement à un parfum ? Si oui, lequel ?
La peau… ?

sComment choisir son parfum ?
C’est conscient ou inconscient, léger ou profond mais choisir son parfum doit répondre à une histoire personnelle ! Chacun peut partir à la recherche de ses souvenirs, nul besoin de suivre un guide, le parfum ne s’apprend pas, c’est purement instinctif, on peut se faire conseiller mais personne ne peut plonger dans nos souvenirs…Un parfum doit être une rencontre, on commence par fermer les yeux, on laisse venir… Parfois, on se trouve, on se retrouve ou bien on cherche à quelqu’un d’autre et on se déguise, peu importe !

Un parfum peut combler un vide, être un prolongement de soi ou tout le contraire être en rupture totale avec sa personnalité, c’est une alchimie subtile, un équilibre à chaque fois unique…

Le parfum que vous rêvez de créer ?
Oh…il y en a tellement !
Je rêve d’un parfum léger comme une plume mais chaud, protecteur et lumineux…Un parfum sans lourdeur, sans poids, comme un vêtement intelligent, comme un vêtement qui se plie à nos propres gestes…De l’eau, du lait, du soleil, une laine douce et chaude, un bois souple, une fleur fraîche, une amie comme une seconde peau, un voyage au bout du monde mais pourtant si familier… Impossible mais j’en rêve !

iunxL’Ether de Iunx est un parfum qui m’apaise, qui me protège, un premier pas vers ce que je cherche, une fumée de bois comme une vapeur douce et claire, un parfum chaud et protecteur…


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *