Chute de cheveux, démangeaisons, cuir chevelu gras ou sec…les soins auxquels on ne pense pas .

12 avril 2016 Par Pulcherry Von Ober | 0 commentaires

Agir au niveau des énergies, ou encore prendre rendez-vous chez un médecin…Oui, ces méthodes existent et peuvent aider à arrêter la chute !

ciseauxLa coupe énergétique, le shoot du cheveu
Cette coupe est basée sur la médecine traditionnelle chinoise et la théorie des 5 éléments. La coupe au rasoir coupe choux agit en relation avec les méridiens d’acupuncture. En effet, le rasoir émet une vibration sur le cheveu qui se répercute dans l’ensemble du corps. De ce fait, une ré-harmonisation des énergies se produit et libère les mémoires cellulaires et émotionnelles.
Plus de détails : le rasoir stimule la papille tout en redressant le muscle arrecteur à la racine, la circulation sanguine est activée, le cheveu est nourri.
Le résultat : la chute des cheveux peut être stoppée, ils poussent plus vite, sont plus volumineux et brillants.
Où pratiquer cette coupe :
Lyon : Aria Bien Etre,

alimentEn médecine esthétique, le bilan médical du cheveu
Il existe des moyens thérapeutiques pour traiter ou ralentir l’alopécie.
Le Docteur Durantet, médecin morphologue anti-âge conseille la mésothérapie esthétique qui utilise l’acide hyaluroniques et les oligo-éléments visant à renforcer le derme, donc l’insertion du cheveu dans le cuir chevelu et qui agit également au niveau de la qualité du cheveux.
Le protocole est simple :
un traitement d’attaque  à raison d’une séance tous les 15 jours durant trois mois, puis un traitement d’entretien variable, selon les patients, tous les trois mois. Il faut associer aussi à cela une bonne hygiène de vie, un sommeil réparateur, une alimentation équilibrée et si besoin, un apport de compléments alimentaires pour renforcer la croissance du cheveux.
Ensuite, ne pas oublier de gérer les facteurs environnementaux, comme le stress chronique, la pollution, le soleil…
Parallèlement, un bilan médical permettra de rechercher toute anomalie qui favorise un cheveu fragile ou fatigué (dysthyroïdie, carence en fer…).
D’autres méthodes peuvent également être proposée, comme les traitements médicaux (lotion Minoxidil ou comprimé de Finasteride), la luminothérapie (LED), ou encore le plasma riche en plaquette (PRP) ,  la greffe de cheveux, aussi bien pour les hommes que pour les femmes (technique FUE ou bandelette).
Bien entendu, toutes ces techniques peuvent être associées entre elles ! Il est important également de discuter avec son coiffeur quant aux décolorations agressives,  lisseurs, et tractions de toutes sortes qui étouffent les cheveux..

Le Blowtox (contraction de blow dry, brushing et de botox), le dégraissage du cheveu
Une tendance est également apparue : le blowtox pour ne plus avoir les cheveux gras.
L’idée : on injecte de la toxine botulique dans le cuir chevelu pour bloquer les glandes sébacées. L’objectif : ne plus transpirer de la tête et donc le cuir chevelu reste sec même en cas de coup de chaud.
On tente ? Et bien on réfléchit peut être avant…histoire d’avoir du recul !


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: