Avis aux selfies addicts : le Viaduc de Millau est désormais libre de droit à l’image

22 janvier 2016 Par Aurélie David | 0 commentaires

Jeudi 21 janvier, dans le cadre de la loi Lemaire, les députés ont voté la « liberté de panorama » pour les particuliers devant des œuvres protégées par un droit d’auteur mais placées dans un espace public. Une invitation aux amateurs de selfies !

Le viaduc de Millau, les bâtiments réalisés par l’architecte français Le Corbusier, la Tour Eiffel de nuit… toutes ces œuvres pourront désormais être la cible de selfies. Vous savez, ce geste à la limite du narcissisme, mais que tout le monde a testé au moins une fois, de se prendre soi-même en photo avec son smart-phone. En effet, jeudi 21 janvier, s’est jouée à l’Assemblée nationale cet enjeu de « liberté de panorama », inscrit au sein du projet de loi numérique porté par la Secrétaire d’État au numérique Axelle Lemaire. Contre l’avis du gouvernement, les députés ont décidé d’accorder une nouvelle exception au droit d’auteur, celle, pour un particulier, de pouvoir diffuser une photo d’une œuvre, sculpture ou bâtiment, soumise à un droit d’auteur, mais à des fins non-lucratives. « Ne pas pouvoir se photographier devant le Viaduc de Millau » a, par exemple, été jugé « complètement absurde » par la députée écologiste Isabelle Attard. C’est désormais chose faisable. Mais avant de vous précipitez en Midi-Pyrénées, petit rappel : selon le site anglais Mashable, douze personnes se sont tuées en réalisant un selfie en 2015 contre huit dans une attaque de requin. Non, c’est loin d’être une blague, le selfie peut-être dangereux ! Alors, le Viaduc de Millau en selfie oui, mais attention à ne pas faire le grand plongeon…

Visuel : Tourisme Midi-Pyrénées © CC


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: