Voir et revoir les spectacles du Festival d’Avignon à Paris

2 août 2016 Par Amelie Blaustein Niddam | 6 commentaires

Le festival d’Avignon s’est fini le dimanche 24 juillet. De nombreuses créations y ont vu le jour avant de partir pour de longues tournées internationales la saison qui vient. Voici une proposition d’agenda pour voir ou revoir certains des spectacles les plus marquants de cette dernière édition dès la rentrée de septembre à Paris et en banlieue. Malheureusement, tous ne programment pas de passer par la capitale.

Du côté des incontournables

Le dantesque 2666 de Julien Gosselin s’installera du 10 septembre au 16 octobre 2016 à l’Odéon-Théâtre de l’Europe de Paris, en cessions de deux parties de six heures ou en intégrale le weekend.

Les Damnés, mis en scène par  Ivo van Hove fera une halte évidente à la Comédie Française dès l’ouverture de saison, du 24 septembre au 13 janvier .

Le percutant Hearing d‘Amir Reza Koohestani  est lui repris au Théâtre de la Bastille du 11 au 19 octobre.

Aurélien Bory s’est passionné pour Perec, son oeuvre et sa vie marquée par la mort de sa mère exterminée à Auschwitz. Espæce est une fuite, une impossible fuite face à un démon qui prend la forme d’un mur oppressant. A voir les 17 et 18 novembre à la Maison des Arts de Créteil

Le maître Lupa nous rassemblera une nouvelle fois Place des Héros pour entendre les traces insidieuses du nazisme, trois générations après du 9 au 15 décembre, à La Colline – Théâtre national en partenariat avec Festival d’Automne à Paris.

L’excellent collectif blitztheatregroup donnera son noir 6 a.m. How to disappear completely du 23 au 28 février 2017 au Nouveau Théâtre de Montreuil.

Les 10 et 11 mars 2017, le Tarmac de Paris recevra Fatmeh, l’émouvant travail d’Ali Achour sur la condition féminine au Liban.

Dans une salle de musée tombée en désuétude et sous le regard d’un Christ en croix peint par Rubens, les artistes du FC Bergman, jeune et formidable collectif anversois associé au Toneelhuis, trouvent un espace-refuge où se déploie un imaginaire fantasque et mélancolique. La bombe Het Land Nod est à voir du 16 au 20 mai au Parc et Grande Halle de La Villette de Paris

Thomas Jolly reprendra son Radeau de la meduse, trop figuratif mais au casting parfait pioché parmi les étudiants de l’école du TNS du 15 au 30 juin à l’Odéon-Théâtre de l’Europe de Paris

Le Raoul Collectif présentera son problématique mais néanmoins sympathique Rumeur et petits jours sur une scène qu’il connaît bien, celle du Théâtre de la Bastille du 2 au 25 novembre

Les rattrapages.

Impossible de tout voir à Avignon. La saison sera l’occasion de réparer nos loupés.

Maëlle Poésy fera tourner son Ceux qui errent ne se trompent pas à Paris et en région parisienne :
– le 5 novembre 2016 à La Piscine, Théâtre Firmin-Gémier de Châtenay-Malabry
– le 26 novembre à La Ferme du Buisson, Scène nationale de Marne-la-Vallée
– du 5 au 18 décembre au Théâtre de la Cité Internationale de Paris
– du 18 au 19 janvier au Centre dramatique national de Sartrouville et des Yvelines
– le 31 janvier au Rive Gauche de Saint-Étienne-du-Rouvray

Thierry Thieu Niang présentera Au coeur du 18 au 20 novembre 2016 au Théâtre Gérard Philipe, Centre dramatique national de Saint-Denis et du 25 au 27 novembre au Théâtre Paris-Villette

Bérangère Vantusso manipulera les marionnettes de l’Institut Benjamenta du 24 au 25 mars au Théâtre Jean Arp scène conventionnée de Clamart.

Pascal Quignard, Marie Vialle mettront en scène La rive dans le noir du 16 au 18 janvier 2017 au CENTQUATRE-PARIS

On ne ratera pas la reprise de Tristesse de Anne-Cécile Vandalem les 7 et 8 octobre à l’Onde de Vélizy-Villacoublay

Alors que j’attendais, d’après Mohammad Al Attar, mis en scène par Omar Abusaada sera du 12 au 15 octobre au Tarmac dans le cadre du Festival d’Automne à Paris

Jean Bellorini devrait raccourcir son Karamazov fleuve du 5 au 29 janvier 2017 au Théâtre Gérard Philipe Centre dramatique national de Saint-Denis

Madeleine Louarn reprendra Ludwig, un roi sur la lune ( et son casting fou : Pierre Chevallier à la dramaturgie, musique de Rodolphe Burger, chorégraphie de Loïc Touzé et Agnieszka Ryszkiewicz, scénographie de Marc Lainé) du 3 au 12 décembre 2016 au Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis dans le cadre de la programmation de la MC93 Maison de la Culture de la Seine-Saint-Denis

Quitter Paris

Pour d’autres, il faudra profiter d’un weekend en Europe ou ailleurs pour revoir nos coups de cœur :

¿Qué haré yo con esta espada? de la turbulente Angélica Liddell se donnera les 12 et 13 septembre 2016 au Festival Mirada à Santos (Brésil)

Le génial 20 november de Sofia Jupither jouera du 7 au 29 septembre 2016 au Uppsala City Theatre (Suède) et du 3 au 8 novembre au Royal Dramatic Theatre Stockholm (Suède)

Le percutant We’re Pretty Fuckin’ Far From Okay de Lisbeth Gruwez va tourner beaucoup en Belgique

– les 3 et 4 septembre à La Bâtie Festival de Genève (Suisse)
– les 9 et 10 février 2017 au KVS Bruxelles (Belgique)
– du 14 au 16 février au Kunstencentrum NONA de Malines (Belgique)
– le 7 mars au Centre culturel de Bruges (Belgique)
– du 9 au 11 mars aux Brigittines Bruxelles (Belgique)
– du 15 au 17 mars au Campo Kunsten centrum de Gand (Belgique)
– le 22 mars au Centre culturel de Werft à Geel (Belgique)
– le 23 mars au Centre culturel de Spil à Roulers (Belgique)
– le 24 mars au Centre culturel de Velinx à Tongres (Belgique)
– le 29 mars au Stuk Kunstencentrum de Louvain (Belgique)
– le 31 mars au Centre culturel De Grote Post d’Ostende (Belgique)

Clara Le Picard elle présentera son délicieux De l’imagination en France :
– du 17 au 19 janvier 2017 au Théâtre du Jeu de Paume de Aix-en-Provence
– les 14 et 15 février à L’Espace des Arts de Chalon-sur-Saône
– les 8 et 9 avril (Dyptique All Bovarys et De l’imagination) au Théâtre des
Salins de Martigues dans le cadre du Train Bleu
– du 25 au 27 avril à La Comédie de Caen
– les 3 et 5 mai au TNT Théâtre national de Toulouse Midi-Pyrénées

Les absents

Pas de tournée en revanche pour au moins deux bons spectacles, pour le moment. Rien pour Les âmes mortes de Kirill Serebrennikov,et Tigresse de Sofia Jupither

Visuels : © Christophe Raynaud de Lage


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

COMMENTAIRES:

  1. Bernard

    Petite question : les fautes d’orthographe c’est cadeau pour masquer les erreurs de contenu ou l’un ne va pas sans l’autre ? J’espère pour vous que vous n’êtes pas journaliste professionnelle car c’est très limite si tel est le cas. Faites-vous au moins relire mademoiselle, c’est le minimum quand on travaille au service de la culture.

    1. Amelie Blaustein Niddam

      Toutes mes excuses, ce brouillon a été publié par erreur.
      Madame Amélie Blaustein Niddam
      Carte de presse 116175.
      C’est désormais passé en relecture.

  2. Bernard

    Mille excuses dans ce cas si vous êtes professionnelle mais en vous lisant régulièrement j’ai eu quelques doutes, surtout cet été.
    Attention aux coquilles persistantes : cessions au lieu de sessions non ?
    Pour information, concernant le Radeau de la Méduse (dont votre article contenait déjà de grossières erreurs), il ne s’agit pas d’un casting pioché mais d’une promotion complète.
    Truckstop d’Arnaud Meunier sera également repris en région. Et il y a d’autres oublis dans la programmation.
    Votre article est intéressant mais il est imprécis et incomplet. C’est dommage. Bonne continuation à vous. Bernard

  3. Florian

    Bonjour,
    Pour compléter très partiellement, voici entre autres…. :
    - Hearing est au théâtre de la Bastille (Paris).
    - Interview au Montfort (Paris), à la MC93 (Bobigny).
    Le site du Festival regroupe par ailleurs l’ensemble des dates de tournées des spectacles.

  4. Ping : Voir et revoir les spectacles du Festival d'Avi...

Laissez un commentaire: