Venez vivre un rêve éveillé avec « D’une Alice à l’autre » à la Comédie Nation jusqu’au 5 mars 2017 !

21 janvier 2017 Par
Magali Sautreuil
| 0 commentaires

Si vous avez gardé votre âme d’enfant et surtout, votre capacité à vos émerveiller, si vous avez envie de mettre un soupçon de folie dans votre vie et de vivre un rêve éveillé, courez donc voir « D’une Alice à l’autre » à la Comédie Nation, à Paris, jusqu’au dimanche 5 mars 2017.

15873051_1829577147318080_2799140055424238886_n

Charles Lutwidge Dodgson, alias Lewis Carroll, est nommé maître assistant en mathématiques au Christ Church College d’Oxford. Il a pour élève une certaine Alice Liddell, la même Alice qui l’inspira pour son personnage « d’Alice au Pays des Merveilles », la même Alice avec laquelle il entretiendra une correspondance.

Ses lettres, tout comme son roman, sont à l’image de l’écrivain : un joyeux bazar, où les mots se bousculent pour nous embarquer au pays des rêves. Chapotée par Sire Lewis Carroll en personne, la pièce parvient à retranscrire parfaitement son univers en nous livrant de la manière la plus décousue et plaisante soit-elle, quelques passages de son roman et de sa correspondance avec Alice.

Lorsque les trois coups retentissent, la scène est plongée dans le noir. On ne perçoit que le bruit de l’eau qui goutte. On se retrouve alors entraîné dans les méandres de notre imaginaire. Au bout du tunnel, Alice et nous tombons nez à nez avec le Lièvre de Mars et le Chapelier fou, pile au moment du thé. Mais les règles de savoir-vivre au Pays des Merveilles diffèrent énormément du nôtre et nous nous retrouvons entraînés dans une folle digression, sans queue ni tête.

Nous renouons ainsi avec les plaisirs de notre enfance, où notre imaginaire foisonnant créait sans cesse de nouvelles histoires à dormir debout ! « Alice au Pays des Merveilles » est justement une d’entre elles.

La compagnie qui s’en est emparée nous emmène ainsi au cœur d’une rêverie fantaisiste et musicale, digne du plus grand « joyeux non-anniversaire » de tous les temps !

Qui dit « fête » dit aussi en effet « musique » ! Tous les genres sont présents, de l’opéra à la comédie musicale, en passant par la variété, la chorale et le récital. C’est d’ailleurs la raison d’être de la Compagnie Lemon Fracas. Cette association loi 1901, créée en 2015, rassemble des artistes venus d’horizons différents pour marier harmonieusement la voix, le texte et le geste, en tirant partie d’un répertoire musical varié, aussi bien ancien que récent, français ou étranger. Alors ne soyez pas étonné si après avoir entendu et vu la pauvre Alice persécutée par « l’Arithmétique » de Maurice Ravel, vous assistiez à un concert de miaulements. Pour réussir un tel récital, Sarah Dupont d’Isigny, qui incarne à la fois le Lièvre de Mars et le Chat du Chestshire, doit avoir quelques félins parmi ses ancêtres. Lorsqu’elle associe sa voix et ses mimiques avec sa complice Agathe, elle-aussi mezzo-soprano, elles font des merveilles, tant vocalement que dans leur jeu !

Vous l’aurez compris, ce spectacle musical est un condensé de bonne humeur, orchestré par une bande de joyeux drilles hauts en couleur !

Afin de mettre en valeur nos chers compères, le décor est demeuré aussi blanc que de la porcelaine. Composé d’un piano, de quelques chaises, d’une table et d’un écran, il offre un cadre idyllique pour jouer à la dînette et retomber en enfance.

Offrez-vous donc un moment de douce folie avec ce spectacle musical « D’une Alice à l’autre ». Si le sens vous en échappe, ce n’est pas grave, vous n’aurez qu’à lui en inventer un ! Alors, « come, see and feel good ! »

groupe-drole_1000

La Compagnie Lemon Fracas. Crédit photo: Léopold Tobisch

Informations pratiques :

Titre : « D’une Alice à l’autre »

Genre : Théâtre contemporain

Auteur : Sigrid Carré-Lecoindre, d’après « Les Lettres à Alice » de Lewis Carroll

Distribution : Compagnie Lemon Fracas avec Agathe de Courcy dans le rôle d’Alice, Sarah Dupont d’Isigny dans celui du Lièvre de Mars et du Chat du Chestshire, Olivier Mettais Cartier dans celui de Lewis Carroll, Nicolas Worms, en alternance avec Antoine Ouvrard, dans celui du Chapelier fou, et Sigrid Carré-Lecoindre dans celui de la vraie/fausse tortue joueuse de scie.

Lieu : Comédie Nation, 77 rue de Montreuil, 75011 Paris

Dates : Du jeudi 19 janvier au dimanche 5 mars 2017

Durée du spectacle : 1h15

Prix du billet : 16 € et 12 € en tarif réduit


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *