« URFAUST » de Goethe mise en scène Gilles Bouillon à la Tempète

14 janvier 2017 Par
David Rofé-Sarfati
| 0 commentaires

Gilles Bouillon, volontaire, s’est saisi du texte du jeune Goethe. Il nous propose une pièce contemporaine à la mise en scène académique où est laissée la part belle au jeu des acteurs à la mode de l’école de Claude Regy. La scénographie efficace cependant que convenue est l’occasion de redécouvrir Frédéric Cherboeuf (Faust) et Vincent Berger (Méphisto) et de se rappeler combien Juliette Poissonnier est épatante.

09012017-img_1873

Le texte de jeunesse de Goethe, esquisse miraculeusement conservée de son Faust se présente à nous comme le tout premier roman du Sturm und Drang, l’embryon du romantisme allemand. Mais tout est déjà là dans ce texte fort, la nostalgie mélancolique et religieuse, l’attrait du fantastique, les pactes avec le diable, la folie, les fantômes, la culpabilité et la mort fascinante.

Tout est là mais plus nuancé, moins radical et avec une couleur humoristique inattendue. Oeuvre de jeunesse l’abus de nuances rend la partition bavarde. Le texte de Goethe est laborieux lorsqu’il cherche à décrire avec détails les sentiments amoureux et la suite de 19 tableaux oblige à des scansions qui souvent empêchent les dialectiques de s’installer.

Il n’empêche. Frederic Cherboeuf est un plaisir à écouter. Vincent Berger interprète un Méphisto cherchant à être un Sganarelle, donnant ainsi au personnage une bouffonnerie nouvelle.Et Juliette Poisonnier traverse la pièce par son talent et sa force poétique et comique.

Nous pensions assister à un drame, nous en sommes quittes pour une tragi-comédie de jeunesse, sans doute un peu trop longue.

Crédits Photos © Antonia Bozzi

URFAUST
de Goethe
mise en scène Gilles Bouillon
traduction Jean Lacoste

avec

Frédéric Cherboeuf
Vincent Berger
Marie Kauffmann
Juliette Poissonnier
Etienne Durot
Baptiste Chabauty

dramaturgie Bernard Pico
scénographie Nathalie Holt
lumières Marc Delamézière
musique Alain Bruel
costumes Hélène Kritikos
vidéo Arthur Colignon
maquillages et coiffures Eva Gorszczyk
assistants à la mise en scène Albane Aubry et Etienne Durot
peinture et sculpture Thierry Dalat
fabrication des costumes Anne Versel et Martine Houseaux
régie générale Nicolas Guellier

production Compagnie G. Bouillon. En coréalisation avec la Scène Nationale d’Angoulême.