Un heureux songe multiculturel au théâtre du Grand Parquet

13 décembre 2010 Par
Amelie Blaustein Niddam
| 6 commentaires

Richard Demarcy a convié toute la troupe du Naïf théâtre pour nous emmener en ballade dans une forêt magique où onze comédiens aux talents monstres et aux origines patchwork sont rassemblés pour nous raconter « Un certain Songe,  une nuit d’été » , d’après Shakespeare. Un spectacle feu d’artifice à découvrir tous les week-ends dans le lieu très atypique qu’est le Grand Parquet, jusqu’au 23 mai 2010.

Reprise Du 7 au 30 janvier 2011 (vendredi, samedi à 20h et dimanche à 15h),

L’histoire, c’est celle que le grand William a sorti de son cerveau foutraque. Hermia veut épouser Lysandre, mais son père, Égée, la destine à Démétrius, dont est amoureuse Hélèna. Lysandre et Hermia s’enfuient dans la forêt, poursuivis par Démétrius, lui-même poursuivi par Hélèna. Vous suivez ? oui ? alors on continue…Pendant ce temps, Obéron, roi des fées, a ordonné à Puck de verser une potion sur les paupières de sa femme, Titania. Il entre dans la forêt avec Puck où une troupe de théâtre amateur , répète pour le mariage du roi et de la reine.

De ce canevas déjà bien barré, Demarcy brode une version neuve et jouissive de la pièce à l’aide d’un décor puzzle et de costumes flamboyants . Des cousins ( plein) , des vélos pour des chevaux, un trône très design, des peaux de bêtes, des maquillages très colorés, des robes à fleurs pour les assistantes ailées de la reine des fées..ça bouge, ça court et ça chante aussi, en mandarin, en wolof du Sénégal, en portugais, en espagnol, en lingala du Congo…

Une ode à la nécessité du théâtre

Evidemment, on se laisse séduire par cette troupe qui prend un plaisir fou à jouer, on entre dans cette forêt magique et on croit aux histoires de fées, mais « Un certain Songe , une nuit d’été » est aussi une revendication pour un théâtre acteur de la société.

Les critiques éclatent envers une politique culturelle précaire alors que la magnifique reine, Domingas Ngau Afonsina et le roi, l’hilarant Guy Lafrance en personnage tendre et burlesque préparent leur mariage. Un spectacle doit avoir lieu, clou de la soirée…mais, la révélation tombe…

« Madame, il n’y a plus de troupe ! »
« Mais, comment en est-on arrivé là ? »

La cour se remue et recrute une compagnie de théâtre, pas moins que l’AAATMCCV,Artisans-Associés-Anonymes-pour-le–Théâtre-Moderne-Classique-Contemporain et…Vivant ! C’est dire qu’à 200 mètres du théâtre des Bouffes du Nord, Richard Demarcy nous fait entendre la  parole politique du spectacle vivant à l’occasion d’une oeuvre   festive où l’inventivité est maîtresse des lieux.  Son travail résonne avec Peter Brook ,installant dans « un certain songe, une nuit d’été » un décor qui laisse la part libre à l’imagination, la musique comme acteur , et le dialogue des cultures comme un cadeau.

Du 16 avril au 23 mai 2010, les vendredis et samedis à 20h, les dimanches à 15h, durée: 1H30, Représentations scolaires, le jeudi 20 mai à 10h, les vendredis 7, 14 et 21 mai à 14h, durée: 1H00 – spectacle tout public à partir de 6 ans- Avec : Antonio DA SILVA, Bruno DAVEZE, Chrysogone DIANGOUAYA, Tina FALL, Jean Lacroix KAMGA, Guy LAFRANCE, Nicolas LE BOSSE, Gersende MAY, Lomani MONDONGA,Domingas NGAU AFONSINA, Yilin YANG
Musiques et chants:Antonio Da Silva, Guy Lafrance, Léontina Fall, Lomani Mondonga, Yilin Yang

Le Grand Parquet– 20 bis rue du Département, Paris 18ème-Métro : La Chapelle ou Marx Dormoy- Station vélib’ devant le théâtre-Tarifs  13€ – Tarif réduit : 9€ – Tarif enfant – étudiant : 5€ – Tarif rmiste : 3€ Pass 3 spectacles : 27€ Renseignements et Réservations-01 40 05 01 50 –

Reprise du 7 au 30 janvier 2011 (vendredi, samedi à 20h et dimanche à 15h),

Le bar est ouvert une heure avant chaque représentation

Crédit photo: Mari Halet