Les Théâtres Parisiens sont eux-aussi dans la tourmente

14 mai 2018 Par
Agnes Polloni
| 0 commentaires

Samedi 12 mai a été un samedi noir pour beaucoup de Parisiens. Khamzat Azimov, âgé de vingt-ans a poignardé mortellement Ronan, âgé de vingt-neuf ans et a blessé grièvement quatre autres personnes. Emporté dans son sillage, les lieux culturels ayant pignon sur rue emportent avec eux la pensée douloureuse d’une culture touchée de plein fouet. 

L’attentat au couteau de ce samedi revendiqué par un jeune partisan de l’État Islamique, s’est déroulée dans la nuit du 12 mai dans le douzième arrondissement de la capitale, lieu emblématique de la place de l’Opéra mais aussi des Galeries Lafayette.

La culture, la joie de vivre et la fête, qui se célèbrent ont encore été une fois le fruit d’une page tragique de l’histoire, qui laisse la sensation qu’elle ne s’arrêtera jamais.