Shakespeare au Cabaret des Footsbarn

31 janvier 2017 Par
David Rofé-Sarfati
| 0 commentaires

Entre Shakespeare et Footsbarn, une longue et ancienne histoire s’interdit à s’éteindre, car les personnages Roméo & Juliette, Richard III, Lady MacBeth, Falstaf ou la reine Mab elle même, désormais inscrits dans nos esprits se doivent de revenir souvent pour nous  hanter. Pour hanter le théâtre-cabaret de la troupe des Footsbarn (aussi en alternance dans une adaptation merveilleuse de Vol au dessus d’un nid de coucou)  sous la forme d’une fête.

SHAKESPEARE CELEBRATION par le Footsbarn Theatre mise en scene de Paddy Hayter scenographie et masques marionnettes : Fredericka Hayter costumes : Hanna Sjodin Lumiere : Jean Grison avec : Vincent Gracieux Naomi Canard Dominique Prie Paddy Hayter Chapiteau du Cirque Romanes Paris le 21 janvier 2017 © Pascal Gely

Shakespeare , c’est toujours du théâtre dans du théâtre. Lorsqu’on se penche sur chacune des phrases de ses pièces, on croit d’abord à une littéralité simple alors que c’est, chaque fois un abîme qui s’ouvre devant nous. Chaque phrase est double, triple, quadruple et toutes les lectures sont possibles. Que veut dire la phrase être ou ne  pas être, rien  sauf le vide qu’elle veut décrire. Dans tous ces interstices de significations il y a une place que les footsbarn trouvent et remplissent joyeusement par la fête et le divertissement.

Shakespeare c’est aussi une longue histoire de représentations, d’interprétations et d’adaptations et on ne peut monter une de ses pièces sans ignorer l’empilement continu des représentations passées. Sauf pour les Footsbarn qui nous téléportent à l’époque du Théâtre du Globe, à l’époque où Shakespeare et ses comédiens volent, pendant la nuit de Noël ce théâtre à Londres pour le transporter et le reconstruire de l’autre côté de la Tamise. Nous sommes à l’époque de ce Shakespeare là, populaire et facétieux.

Précipités dans ce Shakespeare natif, grâce à la troupe mythique des Footsbarn*,  on rit et on s’émerveille à chaque tableau.

Avec Paddy Hayter, Vincent Gracieux, Dominique Prié, Haris Haka Resic, Naomi Canard, André Julio teixeira, Tony Wadham

* Le Footsbarn est né en 1971, dans les Cornouailles, en Grande Bretagne. Ses spectacles étaient alors crées dans une grange (barn) appartenant à la famille Foot. Le nom, d’abord Foot’s Barn Theatre, puis Footsbarn, ne les a plus jamais quitté. La compagnie quitte l’Angleterre en famille en 1984. Commence alors une période de complète itinérance, jalonnée de grands succès publics, qui durera près de dix ans. En 1991, elle achète un ancien corps de ferme à l’abandon en plein coeur du Bourbonnais, au lieu-dit La Chaussée. Restauré et entièrement équipé par les membres mêmes de la compagnie, ce lieu est depuis le point de ralliement du Footsbarn ainsi qu’un lieu d’accueil pour toutes les compagnies ayant choisi l’itinérance comme moyen de diffusion.