Le renard envieux qui me ronge le ventre de Millie Duyé

30 janvier 2018 Par
David Rofé-Sarfati
| 0 commentaires

Après l’indispenasble Provisoire(s) sur la question des réfugiés la nouvelle pièce de la Compagnie des Entichés se saisit de la question impossible du genre. À la confusion des discours, ils ajoutent une joyeuse contribution dans un geste poétique.