One woman show : « Joyeux anniversaire, petite trentenaire » !

3 novembre 2008 Par marie | 2 commentaires

Angela vient d’avoir trente ans, ne prend pas d’antidépresseurs, et pourtant… tout pourrait l’y pousser : une demi-sœur complètement tarée, le fait de se faire appeler, en dépit de son pull à capuche, « madame » par un policier, un semblant de petit copain qui ne sait que parier sur les marchés et frimer…. « Tout n’est pas rose » ! Au théâtre du Gymnase, Charlotte des Georges nous livre un tableau de la trentaine mi-rose mi-noir, toujours tordant : une performance de comédienne. Jusqu’au 3 janvier 2009.

tout n\'est pas rosePauvre Angela, qui termine sa journée d’anniversaire seule, derrière son paravent. Comme une presque vieille fille, elle se remémore ses rencontres tout haut, en se déshabillant.

Au déjeuner, ce fut civet de faon avec sa grand-mère, une aristo déchue qui pratique la chasse à cour en Twingo, peste contre « le flux incessant de mécontents gauchistes qui envahissent [son] quartier en bouffant des saucisses » et s’est acheté une nouvelle perruque « modèle Arielle Dombasle ». Dans le genre « siphonnée », Angela peut aussi nous présenter sa demi-sœur : Barbara, collant rose et voiture pour aller au lycée, mœurs débridés et folles envies de coca-light/zéro/limon, selon les moments… Au volant, Barbara peste contre le « Paris plage, le Paris Vélib, le Paris Bouchon ». Pour cette fille décomplexée, c’est simple « si t’es pas handicapé ou chauffeur de bus, tu peux pas stationner, tu peux pas circuler ». La preuve à Décathlon, « magasin de sport » on compte « 9 places handicapés ». Alors, déjà que la ceinture « abîme les seins »

Ce n’est pas son nouveau petit copain qui va aider Angela à se remettre de l’employée martiniquaise de la fourrière pas pressée et de l’épilation ratée. Chris crisse dès que le sac de madame touche la carrosserie, la galoche en lorgnant sur son automobile et pratique le « takwendokissquash », un sport norvégien :  un homme intéressant… Le dîner avec lui est entrecoupé par les sonneries du blackberry, toujours des histoires de Paris et de front office. Et les mots anglais, les chiffres et les incessants « c’est énorme » annoncent pour Angela une nuit solitaire.

Derrière son paravent, Charlotte des Georges alias Angela revêt chacun de ces personnages. Avec dextérité elle échange son cheveu sur la langue contre un charmant accent anglo-saxon, remplace son magnifique cul de martiniquaise contre la posture voutée d’une vieille, la démarche du frimeur contre la canne de la nonagénaire. Les vieux, les hommes, les femmes, les frimeurs et les vendeuses de sex-toys, tous elle les croque avec un égal talent, et le texte qu’elle a co-écrit avec Patrice Thibaud, rimé et rythmé, fait du portrait d’une soit-disant mélancolique trentenaire un spectacle rafraîchissant, hilarant. « Tout n’est pas rose » a d’ailleurs reçu les applaudissements de la critique et du public cet été à Avignon. « Joyeux anniversaire petite trentenaire ! »

Tout n’est pas rose, avec Charlotte des Georges, mis en scène par Patrice Thibaud, au petit théâtre du Gymnase, du mardi au samedi 21h30, 38 bd Bonne Nouvelle, Paris 10e, 22 euros, 01 42 46 79 79. Jusqu’au 3 janvier 2009


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

COMMENTAIRES:

  1. Ping : le 11 novembre et le 10 au soir | La boite a sorties

  2. Ping : "J'me sens pas belle" au théâtre | La boite a sorties

Laissez un commentaire: