Nationale 666, The Highway to…Elle !

17 avril 2016 Par
Romeo Fratti
| 0 commentaires

343x500-affiche-nationale-666AC/DC serait bien étonné de voir jusqu’où son Highway peut mener. Il est bien question de rock et de voies rapides dans cette pièce écrite et mise en scène par Lilian Lloyd ; voire même de rock et de « choix » rapides…Nationale 666 est un opus très rock’n’roll, à l’humour rythmée comme un riff, efficace comme « Anne-Aymone Giscard d’Estaing sous ecstasy » selon les dires de Lilian Lloyd.

Un verre de menthe à l’eau sur la table d’un bar sur la place de la Bastille ; on écoute l’équipe de Nationale 666 parler du plaisir de jouer dans ce road movie – ou plutôt devrait-on dire ce « road play ». Un plaisir récip « rock ». Nous sommes en 1981. Face au curé, Sophie choisit de dire « Non merci ! » à son mariage. L’instant d’après, devinant qu’il vaut mieux ne pas s’attarder excessivement devant l’autel, la jeune ex-mariée prend ses jambes à son cou et part à la découverte de la « vraie vie » en compagnie de Louise et Angélique.

L’aventure de Sophie, Louise et Angélique fleure bon la liberté. N’allons surtout pas y voir une incitation au divorce – navré de décevoir les avocats qui liront cet article –, cette pièce a le mérite d’évoquer l’émancipation de la femme avec beaucoup d’authenticité. Campée dans son rôle de Louise, Virginie Georges précise que plus généralement, il s’agit d’une œuvre sur la « quête de soi », qui « questionne » les choix cruciaux que l’on est amené à faire tôt ou tard.

Tous les ingrédients sont réunis pour transformer une comédie réfléchie en périple drôle et endiablé. Le décor est unique et suggestif, l’humour repose essentiellement sur le jeu des comédiennes ; il se voit « à travers leurs yeux » se réjouit le metteur en scène. Des Doors à David Bowie, en passant par AC/DC, la musique en fond sonore accompagne les personnages ; elle est en lien avec leur vécu. Envie que l’aventure se termine ? « Non merci ! » dixit Sonia Bhé, alias Sophie. Envie d’arrêter ce revival théâtral des meilleurs moments rock du siècle dernier ? « Non merci ! ». Décidément, les curés n’ont qu’à bien se tenir.

Nationale 666, The Highway to elle de Lilian Lloyd, avec Virginie Georges, Sonia Bhé et Victoria Grosbois.

Roméo Fratti

@RomeoRNF

Informations pratiques :

17, 18, 24 et 25 avril à 19h00, 05 et 07 mai à 20h00

Théâtre de la Contrescarpe

5, rue Blainville, 75005 Paris

Dès 10,00€

Réservez : http://www.billetreduc.com/153983/evt.htm