« Mises à l’index » et malgré tout heureuses: deux solitudes se rencontrent par le théâtre d’objets

17 février 2018 Par
Mathieu Dochtermann
| 0 commentaires

Le Théâtre aux Mains Nues a invité Elisabeth Troestler et sa Compagnie le 7eme tiroir à venir présenter, jusqu’au 17 février, sa dernière création, Mises à l’index. Conte illustré par les objets, il bénéficie de toute la gouaille insolente des textes de l’auteure, et d’une mise en scène précise et resserrée. Une exploration tendre et réfléchie de l’altérité, du voyage, et de l’amitié. Conte initiatique pas bêta (à partir de 6 ans) qui est tout-à-fait susceptible de réjouir également un public adulte.