Maryvonne Beaune premier stand up vegan à la Comédie des trois bornes

4 avril 2017 Par
David Rofé-Sarfati
| 0 commentaires

Maryvonne Beaune dans son premier One Woman Show voit tout en noir. De son  pessimisme radical elle écrit un spectacle drôle et attachant.

maryvonne-beaume1

Par le passage durant la modernité à une société technologique et scientifique, puis industrielle, l’animal est devenu un simple aliment, une chose comestible. Le rapport de l’homme à l’animal s’est donc désacralisé. En même temps, la progression de l’athéisme et du matérialisme a rendu l’homme à une forme d’animisme. Le courant Vegan se veut l’aboutissement de cette pensée où l’animal est l’égal de l’homme. De cette nouvelle religiosité qui se croit sans rite sacrificiel, qui s’exige prosélyte et qui se veut universelle est née une communauté qui à l’instar d’autres voit émerger en son sein et des courants différents et une culture spécifique.

Maryvonne Beaune introduit dans le monde du stand up la culture communautarisée des vegan. C’est drôle, dynamique, militant et exalté. L’énergie de l’artiste emporte la salle déjà convaincue par les thèses vegan.

Peu importe si dans les déserts où il n’y a ni fruits ni légumes ni céréales ni végétation, les hommes se nourrissent de sauterelles, peu importe que les vegan demande à l’homme de ne plus tuer pour manger ce dont l’animal, qui serait l’égal de l’homme s’exonère sans vergogne, le credo de cette nouvelle religion pourrait prétendre à sa désormais activiste au café théâtre, cependant que Maryvonne Beaune, et cela ajoute à son talent comique,  n’est pas vegan.

La comédienne danseuse et  chanteuse, spectatrice éclairée de notre époque nous livre un Show intelligent à voir pour y penser.

Auteur : Maryvonne Beaune
Artiste : Maryvonne Beaune
Metteur en scène : Sabine Graissaguel