« L’Écume des jours », une création réussie à la Huchette.

18 mai 2017 Par
David Rofé-Sarfati
| 0 commentaires

Après leur succès au Poche Montparnasse avec le moderne et admirable Madame Bovary, Sandrine Molaro et Gilles-Vincent Kapps reviennent et s’installent dans la durée en proposant au Théâtre  de la Huchette un merveilleux L’Écume des jours de Boris Vian.

photolot-lecume02

Colin dans la salle de bain se prépare à accueillir Chick.  L’un et l’autre vont rapidement se retrouver empêtrés dans des romances invraisemblables au sein du monde onirique de Boris Vian empli de situations enfantines souvent joyeuses, toujours délirantes et parfois mélancoliques.

Cette nouvelle production du couple Molaro-Kapps restitue le décalage étrange propre au roman de Boris Vian entre l’absurde et la joyeuse rhétorique enfantine. La réussite tient d’abord en ce que l’adaptation est fidèle à l’ouvrage dans son texte et son esprit. Elle tient aussi au talent des comédiens qui savent défendre leur proposition abracadabrante avec une mention spéciale à Antoine Paulin. On ne s’ennuient pas et rions souvent.

Avant tout, le succès tient dans ce talent de mettre en scène la joie lorsqu’elle affleure la tristesse, une pâte  déjà repérée avec Madame Bovary.

Ainsi, Boris Vian revient dans la rue de la Huchette, celle du caveau, et ce retour est à ne pas rater.

 

 

 

 
adaptation de Paul Emond
mise en scène de Sandrine Molaro et Gilles-Vincent Kapps
musique de Gilles-Vincent Kapps
avec Roxane Bret, Maxime Boutéraon, Antoine Paulin
À PARTIR DU 11 MARS 2017
du mardi au vendredi à 21h – samedi 16h et 21h

Durée : 1h25


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *