Le livre inouvert de Geoffrey Lopez Théâtre du Funambule Montmartre

15 février 2017 Par
David Rofé-Sarfati
| 0 commentaires

Repéré dans les Fourberies de Scapin au TNOGeoffrey Lopez, admirable comédien met en scène son propre texte au Théâtre du Funambule Montmartre. Une nouvelle bonne surprise.

362916_5b665b5fe1cc43d98aa8cb848273e36e-mv2

« Je ne suis pas et ne serais jamais un putain de papillon ! » , lance la femme à l’homme qui se veut un Dom Juan macho butinant de fleur en fleur tel un papillon. La métaphore est pauvre, le texte de Geoffrey Lopez commence médiocre. Mais c’est une figure de style. Car par un effet d’opposition s’ouvre alors un texte riche, beau et magnifiquement littéraire.

La pièce (sans spolier) raconte l’histoire contrariée d’un ancien amour qui refuse de mourir. Le décor est minimaliste, la mise en scène géniale. Au drame amoureux et à son immanence répondent des voix enregistrées, trace d’une ancienne pensée. L’effet nostalgique est admirable. Geoffrey Lopez interprète un Oscar Wilde stupéfiant car amoureux. Marie Darlet peine un peu devant le talent de Lopez mais parvient à pousser une femme évanescente et en même temps pragmatique

On regrettera l’absence de hors champ qui nous désoriente et étouffe les scènes. Cependant même si nous ne découvrons où nous sommes qu’à la dernière réplique, l’alchimie entre les deux êtres et entre la poésie cynique et le réalisme rêveur de l’intrigue emporte notre enthousiasme.

Une épatante oeuvre de jeunesse.

Auteur : Geoffrey Lopez
Artistes : Marie Darlet, Geoffrey Lopez
Metteur en scène : Geoffrey Lopez
Sons : Clément Naline, Geoffrey Lopez, Nathan Stibbe, Thomas Gauci
Assistance artistique : Rémi de Monvel et Antoine Fichaux
Compagnie Les Mains du Marionnettiste sur Facebook : Les Mains du Marionnettiste
Durée : 80 minutes.
Crédit photo : Océane Decourty (@PIXYArtiste)


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *