« La Porte d’à côté » avec Edouard Baer et Léa Drucker, une fête des voisins au Théâtre Alexandre Dumas

10 janvier 2016 Par Romeo Fratti | 0 commentaires

Après avoir fait un malheur au Théâtre Edouard VII, La Porte d’à côté rayonne vers le Théâtre Alexandre Dumas de Saint-Germain en Laye. L’occasion de retrouver Léa Drucker (en lieu et place de Emmanuelle Devos)et Edouard Bear en grande forme le 28 janvier 2016.
Note de la rédaction :

Elle est psychanalyste, sérieuse at autoritaire ; il vend des yaourts, il est nonchalant et railleur. Léa Drucker et Édouard Baer semblent n’avoir que deux points communs dans cette pièce : un rapport de voisinage et une détestation réciproque mais diplomatique. Vous me direz, c’est déjà pas mal. Allez, on en rajoute un troisième : un nom qui se termine en « er ». A priori, tout est fait pour opposer ces deux célibataires qui écument les sites de rencontre à la recherche de l’âme sœur. Vous vous doutez bien que dès lors qu’ils trouvent le grand amour, ils n’hésitent pas à se l’annoncer : tout prétexte est bon à prendre pour s’engueuler (cordialement)…

Enfin une comédie comme on n’en voit pas souvent : à croire que le quatuor Fabrice Roger-Lacan/Bernard Murat/ Édouard Baer/Léa Drucker était fait pour s’entendre. On dit bien après tout que les grands esprits se rencontrent.
On connaît déjà l’objection des amateurs de films indo-pakistanais qui gagnent à Cannes : « C’est prévisible et convenu ! » Ne vous enfermez pas dans cet argumentaire vaseux ; ici tout est fait pour régaler le spectateur. À commencer par un texte remarquablement orchestré, qui alterne le jeu face-à-face et les apartés. Comme si l’auteur voulait nous rappeler par intervalles le plaisir de se laisser emporter par l’illusion théâtrale.
La relation entre Léa Drucker et Édouard Baer se construit autour d’une confrontation hostile, mais intériorisée et séduisante. Le tout est empreint d’humour « à la française », plein de mots d’esprit et de finesse.

Les comédiens sont beaux et bons ; le rythme des répliques est soutenu et le comique de langage abonde. Les réflexions que les personnages partagent avec le public ont tôt fait de transformer les spectateurs en complices à part entière. Ouvrez La Porte d’à côté et ne sortez pas de vos gonds !

La Porte d’à côté de Fabrice Roger-Lacan, mise en scène de Bernard Murat, avec Édouard Baer et Léa Drucker.

@RomeoRNF

Informations pratiques : Jeudi 28 janvier, 20h45, Durée : 1h30, Théâtre Alexandre Dumas, 3 rue Henri IV, 78100 Saint-Germain-en-Laye, RER A : Arrêt « Saint-Germain-en-Laye ». Réservez.

visuel : affiche du théâtre alexandre dumas


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: