J’arriverai par l’ascenseur de 22h43, chronique helvétique d’un fan de Thiéfaine

22 janvier 2018 Par
Antoine Couder
| 0 commentaires

Philippe Soltermann travaille la structure psychotique d’un fan absolu dans un monologue entre vertige et voltige qui tire un trait « noir passion » sur la fin d’une adolescence.