Jan Fabre ne parle pas de maladie et ne fait pas pleurer

16 mars 2016 Par
Araso
| 2 commentaires

Cet homme n’est pas malade. Cet homme n’est pas un survivant. Ce spectacle n’est pas triste. « Drugs kept me alive » est un one-man show dynamité qui met en scène le chorégraphe Antony Rizzi avec lequel Jan Fabre a signé de nombreuses collaborations. Deuxième opus du triptyque consacré au maître flamand par le Théâtre de la Bastille en Mars, ce volet fait rire, émeut et traite avec sensibilité et intelligence du combat d’un homme contre la maladie.