James et Duras dans les lumières de Celie Pauthe

2 mars 2015 Par
Amelie Blaustein Niddam
| 0 commentaires

L’artiste associée depuis la saison 2011/2012 aux côtés de Stanislas Nordey et Galin Stoev au Théâtre National de la Colline est également depuis 2013 la directrice du Centre dramatique national de Besançon. Elle ne lâche pas le plateau, au contraire, car elle offre une fusion réussie de deux textes : La bête dans la jungle d’Henry James, d’après l’adaptation théâtrale de James Lord, traduite en français par Marguerite Duras et La maladie de la mort, cette fois, pleinement de Duras. Magnifique.