Isabelle Jarry dévoile les contes des vieux amants

4 avril 2011 Par
Yaël Hirsch
| 0 commentaires

L’auteure de « L’Archange perdu », « J’ai nom sans bruit » et « La traversée du désert » vient de publier son nouveau roman chez Stock. « La voix des êtres aimés » met en scène deux vieux amants à la veille de sa mort à lui, ainsi que la découverte fascinée des mots pour deux passionnés qui n’avaient auparavant laissé parler que les corps. Poétique.

Au début de l’été, Paul appelle Céleste alors qu’ils ne se sont pas parlé depuis 15 ans. Amoureux fous en relation extra-conjugale pendant trois ans, où elle a été son étudiante de philosophie, Céleste et Paul sont ravis de se retrouver. Mais si elle est ravie de prendre une petite pause avec son ancien amant,  la plus si jeune femme et mère de 3 enfants se rend vite compte de la lourdeur de sa tâche : condamné par une sclérose en plaques, l’ancien homme mur est un vieillard aux muscles qui fondent. Il a appelé Céleste -son seul amour- pour qu’elle lui tienne compagnie et lui raconte une belle histoire de cœur, au chevet de sa maison de campagne. Céleste se lance alors dans la narration de sa belle aventure avec un pêcheur au Vietnam. Mais le fil du récit est souvent entrecoupé par les crises de fatigue et de paralysie de Paul…

Tendre et romantique, ce conte de vieux amants comptant les beaux souvenir et le temps perdu laisse une grande place aux mots et à la connaissance par la narration. Tous deux bienveillants, malgré le caractère destrcuteur de leur passion Céleste et Paul sont arrivés à un moment dans la vie où ils s’apaisent. Dommage que ce « finalement, finalement », ait lieu dans l’ombre portée de la mort de Paul. Construit en une mise en abyme légère et maêtrisée où un couple d’amants répond à l’autre « La voix des âtres aimés » émeut par sa simplicité et son style limpide.

Isabelle jarry, « La voix des êtres aimés« , Stock, 299 p., 18.50 euros. Sortie le 23 mars 2011.

 

Informations Pratiques


Contact: Stock

Liens: