« Habrás de ir a la guerra que empieza hoy » : échec ou fin de transmission ?

7 mai 2017 Par
Simon Gerard
| 0 commentaires

Proposé au Théâtre de la Ville – Les Abbesses dans le cadre du Festival Chantiers d’Europe, Habrás de ir a la guerra que empieza hoy est un objet théâtral à l’objectif assez clair et louable : transmettre au public le témoignage de Giordano Lareo, exilé espagnol ayant fui la Guerre Civile pour devenir malgré lui une figure majeure du cercle des origamistes argentins. Mais en pratique, la mise en scène de Pablo Fidalgo Lareo autant que la forme du monologue interprété par Cláudio da Silva mettent à mal la réalisation de cette mission.