Grensgeval : l’esthétique de Guy Cassiers au service des réfugiés [Festival d’Avignon]

19 juillet 2017 Par
Amelie Blaustein Niddam
| 0 commentaires

Après avoir présenté le puissant Le sec et l’humide pendant la première partie du festival d’Avignon, Guy Cassiers invite la parole des réfugiés à se livrer sur le plateau (trop grand) du Parc des Expositions. Un spectacle co-signé avec la chorégraphe Maud Le Pladec.