Avignon OFF 2018 : « Robert est en examen », une introspection qui nous questionne…

19 juin 2018 Par
Magali Sautreuil
| 0 commentaires

« Robert est en examen » est une pièce de Robert Valbon, jouée par lui-même, qui nous questionne. Actuellement au Guichet Montparnasse puis au Off d’Avignon, ce rêve étrange et décousu mêle amour, humour, mort, absurde, réflexion, philosophie, poésie, mathématiques… le tout servi par un excellent jeu d’acteur.

robert

Seul en scène, le comédien nous invite à « entrer dans son rêve » et à partager ce moment si singulier qu’est le théâtre. De théâtre, il sera bien entendu question. Comment ne pas s’interroger sur ce qu’il est, sur les liens qu’il entretient avec la vérité, sur la manière dont il nous fait comprendre que « les autres sont en chacun de nous » et non pas en-dehors de nous, mais surtout sur la manière dont il a de nous questionner ?

À la fois témoin, juge et élève, le spectateur endosse différents rôles et ressent des émotions diverses et variées. Certaines sont plus fortes que d’autres car elles trouvent un écho particulier en nous.

Grâce à un texte universel, traité avec beaucoup de sensibilité et une pointe d’humour, chacun peut en effet se reconnaître à un moment ou un autre, puisque presque tous les sujets de la vie d’un homme sont abordés : maladie, amour, enfance, études, vices, délits, mort… Il offre également différents niveaux de lecture, ce qui permet à la pièce de toucher un large public.

Le propos de la pièce s’adresse donc à tous, mêlant différents genres et niveaux de langage : du discours scientifique, qui se veut pédagogue tout en essayant de nous perdre, à un langage plus cru et grivois quand il s’agit de sexe, en passant par des envolées poétiques et littéraires… il y en a pour tous les goûts, sans jamais tomber ni dans la facilité, ni dans la vulgarité.

Le décor est plutôt sommaire, mais amplement suffisant : des chaises, sur lesquelles il pose son chapeau, des cintres, auxquels sont suspendus deux ou trois costumes que Robert utilisera au fil du spectacle, un pupitre, sur lequel il écrit parfois et une mallette d’où il sort des accessoires…

robert-est-en-examen

Par contre, la lumière joue un rôle essentiel dans la pièce. Elle lui impulse un rythme, alternant des moments de pénombre et d’intense luminosité, en fonction des saynètes et des thèmes abordés. Elle permet également de souligner quelques scènes riches en émotion, notamment la mort du personnage.

Mais le réel intérêt de la pièce réside dans son merveilleux acteur, qui occupe bien l’espace scénique et qui maîtrise parfaitement sa voix, la modulant à souhait. Ses mots sont renforcés par un langage corporel approprié. Son imitation de la folie est si parfaite que l’on en vient à douter si tout cela est bien réel. De même, son interprétation de la bataille d’Hernani qu’il compare à l’amour est une totale réussite. Seul en scène, Robert joue tous les personnages et tous les accents de cette pièce, en portant un regard critique à la fois sur l’oeuvre et sur son auteur, Victor Hugo, se moquant de ses stéréotypes.

Mais Robert ne remet pas seulement les autres en question. Il s’interroge également sur lui-même, sur sa vie passée, du moment où il n’était qu’un fœtus dans le ventre de sa mère à sa vie post-mortem. Lui-aussi est à la fois juge et spectateur de sa propre existence.

À travers son propre examen, moral, judiciaire, de santé, c’est nous qu’il interroge, c’est l’humanité qu’il questionne : de notre naissance, où on ouvre « les yeux sur un monde de paix, d’abondance, entièrement à mon image, dédié à la satisfaction unilatérale de mes besoins » aux murs que l’on construit pour se protéger des autres, en passant par une gamme de sentiments divers et variés, qui renvoie tantôt à l’animal, tantôt à l’être soi-disant civilisé que nous sommes.

« Est-on un jour préparé à une telle introspection de son intimité ? » Peut-être pas… Mais une pièce qui se présente comme un examen de conscience, qui nous donne matière à réfléchir, sans plomber l’ambiance, a quelque chose d’étrange et d’inattendu.

Si vous ne trouverez certainement pas des réponses aux nombreuses questions que suscitent la pièce, vous en ressortirez certainement légèrement différents. En tout cas, ce spectacle, ce moment d’intimité partagé avec son auteur et comédien, ne saurait vous laisser indifférents.

Cyrielle Rafini et Magali Sautreuil

Informations pratiques :

Titre : « Robert est en examen »

Genre : Théâtre contemporain / Tragimonomédie / Seul en scène

Texte et jeu : Robert Valbon

Mise en scène : Robert Valbon Floriane Zeisser

Production : Compagnie Argenteuil théâtre public (ATP)

Durée : 1 heure 25

Lieu : Le Guichet Montparnasse, 15 rue du Maine, 75015 Paris

Dates et horaires : Du 13 mai au 24 juin 2018, tous les dimanches, à 20 heures

Lieu : L’Entrepôt, 1 ter boulevard Champfleury, 84000 Avignon

Dates et horaires : Du 6 au 29 juillet 2018 (relâche les lundis 9, 16 et 23 juillet 2018), à 11 heures 30, dans le cadre du Off d’Avignon 2018

avignon-off

© Visuels officiels fournis par la compagnie et citations de la pièce mises entre guillemets