« Don Karlos », un Schiller un peu squelettique

20 décembre 2017 Par
Geoffrey Nabavian
| 0 commentaires

Déception : l’équipe menée par Catherine Umbdenstock qui avait su nous gratifier d’une relecture énergique de L’Avare, au Théâtre de la Commune en 2014, revient dans le même lieu avec un Schiller qui semble hésiter constamment entre idées abstraites, et figuratif. Et apparaît au final très, très squelettique. Pour quelques soirs encore, à Aubervilliers.